Accueil > Communauté française > Actualités > 25e anniversaire de Lire et Écrire et colloque sur les causes de (...)

09 septemb 2008

25e anniversaire de Lire et Écrire et colloque sur les causes de l’illettrisme

Ces 5 et 6 septembre 2008, Lire et Écrire a organisé à Bruxelles, dans le cadre de la Journée internationale de l’alphabétisation, un colloque intitulé « Des causes de l’illettrisme ». Ainsi, chercheurs et acteurs du monde de l’alphabétisation de Belgique, France et Suisse ont pu développer des pistes de réflexion à partir de la question centrale choisie comme thème de ce colloque : Notre société a-t-elle besoin d’une population illettrée ?

Lire les actes du colloque dans le Journal de l’alpha 167-168 : Des causes de l’illettrisme.

Des témoignages de personnes en situation d’illettrisme et des réalisations d’apprenants sont venus illustrer les exposés. Le colloque s’est aussi voulu espace d’échanges à travers de nombreux débats entre les participants et les orateurs.

La soirée du vendredi a aussi été l’occasion pour Lire et Écrire de souffler ses 25 bougies après une représentation de la pièce « La troisième personne du pluriel ».

Le matériel didactique issu du colloque sera diffusé par deux canaux différents. Les actes complets seront publiés sur le site de Lire et Écrire dès que tous les textes des contributions auront été rassemblés. (Voir le programme.)

Le Journal de l’alpha no 167 de février 2009 aura pour thème Les causes de l’illettrisme et reprendra les interventions présentées au colloque sur ce thème précis.

Car c’est maintenant que commence le vrai travail d’appropriation, de critique et d’approfondissement des analyses, pistes de réflexion et d’action proposées par les différents intervenants sur la scène et dans le public.

Au total, près de 300 personnes ont participé à au moins une journée du colloque.

Alter Echos a consacré un article dans son numéro 258 du 12 septembre 2008

Merci à toutes celles et tous ceux qui, à la lumière des projecteurs ou dans l’ombre de la salle, du secrétariat, des coulisses, des cuisines ou des locaux techniques, ont contribué à la réussite du colloque. Tous les petits boulots réalisés avec compétence et dévouement ont permis que l’organisation se déroule sans anicroche afin de servir les rencontres entre les participants, les échanges d’idées et d’expériences, sans oublier les nourritures terrestres.