Accueil > Communauté française > Formations > Université de printemps 2017 > Atelier d’écriture. L’écriture partagée pour résister à la pensée dominante, s’en (...)

Atelier d’écriture. L’écriture partagée pour résister à la pensée dominante, s’en libérer, s’émanciper

5 jours à l’Université de printemps 2017

Du 10 au 14 avril à l’Université de printemps 2017 de Lire et Écrire.

Le monde bouge. Les paradoxes sont nombreux. D’un côté l’économie se mondialise, les sociétés sont de plus en plus connectées, et de l’autre la pauvreté et l’isolement s’accroissent de plus en plus visiblement. Si, dans ce contexte, de puissantes revendications identitaires s’affirment, ailleurs dans ce même monde, différents mouvements alternatifs pour la multiculturalité se développent. Le besoin de valeurs et de croyances que tout homme porte se heurte ici et là à des dérives meurtrières.

Comment se sentir citoyenne et citoyen ? Comment aborder ces questions qui sont celles d’un monde complexe avec les publics de l’alpha et dans les milieux de l’éducation populaire ?

Objectifs

L’atelier d’écriture est un espace-temps de rencontre et de création avec en point de mire le « rapport à l’Autre ». Il cherche à développer l’estime de soi et la (re)découverte de ses parcours de vie. Il donne des outils pour construire un rapport rassuré et confiant aux cultures d’ici et d’ailleurs.

  • S’il est un levier pour se former à mieux vivre ensemble, développer l’empathie, alors quels dispositifs d’écriture imaginer ?
  • S’il permet de résister autrement au racisme, à la xénophobie, aux discriminations, quels liens faire entre valeurs et pratiques ?
  • S’il est une piste pour revenir sur certains préjugés hérités de notre histoire, autour de quels objets écrire et faire écrire ?
  • S’il développe la coopération et une conscience plus fine de ce qu’est un être humain, quels liens faire avec l’histoire, les langues, la science ? Comment penser ensemble par écrit ?
  • Et peut-on faire ce pari lorsque l’écrit reste un obstacle ?

Contenu

Entrer dans le travail d’ethnologues, d’artistes plasticiens, de poètes qui explorent les questions ci-dessus nous permettra de nous mettre un peu plus au clair sur ces questions, d’abord entre formateurs et intervenants, puis d’imaginer ensemble comment aborder ces questions chaudes avec nos publics.

Nous travaillerons :

  • le rapport au savoir et à la création en lien avec la notion d’empathie
  • le rapport à l’Histoire et au Politique
  • la notion d’identité (individuelle, collective, sociale).

Modalités pédagogiques

Les ateliers proposés seront tour à tour écritures effervescentes et lectures diverses, productions de récits, passage par la poésie, montage de dispositifs et détour par d’autres codes (arts plastiques, musiques).

Chaque atelier sera suivi d’une analyse réflexive, moment d’évaluation et de construction du sens de l’activité.

En fin de semaine, un temps sera réservé pour penser collectivement le réinvestissement de la formation.

Public

Formateurs, animateurs, sensibilisateurs, coordinateurs, agents d’accueil, travailleurs sociaux, etc.

L’atelier peut accueillir entre 12 et 20 personnes.

Intervenants

Pascale Lassablière :

  • Créatrice et animatrice d’ateliers d’écriture au sein des ateliers Mots’Art.
  • Action dans l’éducation populaire, en milieu carcéral, dans la formation d’adultes et de professionnels de la formation (alphabétisation) et de l’enseignement (Rencontres pédagogiques d’été avec CGé).
  • Action avec le GBEN (Groupe belge d’Éducation nouvelle). Membre du LIEN (Lien international d’Éducation nouvelle).

Michel Neumayer :

  • Formateur de formateurs, concepteur d’ateliers d’écriture.
  • Auteur de plusieurs ouvrages sur l’écriture et la création plastique. Dernière publication, avec Odette Neumayer 15 ateliers pour une culture de paix (éditions Chronique sociale, 2010).

Infos générales et inscriptions…

Plus d’infos sur l’Université de printemps 2017 de Lire et Écrire.