Accueil > Wallonie picarde > Actualités > Constitution d’une réserve de recrutement de formateurs⋅rices en (...)

29 mars 2019

Constitution d’une réserve de recrutement de formateurs⋅rices en alphabétisation

Lire et Écrire Wallonie picarde procède à la constitution d’une réserve de recrutement de formateurs⋅rices en alphabétisation.

36 h/semaine.
Échelon 4.1. de la CP 329.02.
Possibilités de travail en soirée et le week-end.

Description de fonction

La/le formatrice/teur en alphabétisation exercera sa fonction en cohérence avec la charte et le cadre de référence pédagogique de Lire et Écrire.

La/le formatrice/formateur en alphabétisation travaillera avec des publics adultes d’origine belge ou étrangère, peu ou pas scolarisés (le public qui suit les formations de Lire et Écrire Wallonie picarde est composé de 50 % de personnes d’origine étrangère et de 50 % de personnes d’origine belge), ayant des difficultés dans la maîtrise des savoirs de base (communication écrite et orale, mathématiques, maîtrise des notions d’espace, de temps…) dans leur langue maternelle.

Sous la responsabilité de l’équipe de coordination et de la direction, la/le formatrice/formateur en alphabétisation exercera son travail dans une perspective d’éducation permanente. Au-delà de l’acquisition des savoirs de base, les finalités de l’alphabétisation se traduisent dans des perspectives d’émancipation collective et individuelle. Le travail de la formatrice ou du formateur avec les publics visera :

  • l’analyse de l’environnement et la construction d’un regard critique sur la société,
  • les initiatives citoyennes,
  • la défense et l’exercice des droits sociaux, culturels, économiques et politiques,
  • la mise en œuvre des projets sociaux, culturels, familiaux et professionnels.

Pour atteindre ces objectifs, elle/il s’inscrira dans une démarche de construction des savoirs. Elle/il s’appuiera sur le groupe et mobilisera les expériences et les acquis de chacun.

La/le formatrice/formateur mettra en place des procédures pédagogiques qui favoriseront la participation des apprenants dans le dispositif pédagogique.

Elle/il associera les apprenants aux procédures d’évaluation en favorisant l’auto-évaluation des acquis de la formation.

Tâches

  • Elle/il prépare et anime des séances de formation.
  • Elle/il met en place des pratiques pédagogiques (y compris les procédures d’évaluation) qui favorisent la participation des apprenants dans le dispositif de formation.
  • Elle/il met en œuvre les finalités de Lire et Écrire Wallonie picarde dans sa pratique pédagogique. Elle/il anime des groupes hétérogènes du point de vue des compétences de bases.
  • Elle/il garantit le bon fonctionnement du groupe en formation.
  • Elle/il instaure un climat de sécurité et de respect dans les groupes.
  • Elle/il intègre la dimension interculturelle dans son travail.
  • Elle/il accompagne l’apprenant dans la réalisation de son projet.
  • Elle/il assure le suivi pédagogique et administratif de l’apprenant.
  • Elle/il accueille et oriente les publics qui se présentent à Lire et Écrire Wallonie picarde.
  • Elle/il formalise ses démarches pédagogiques et communique sur celles-ci.
  • Elle/il évalue ses démarches pédagogiques.
  • Elle/il entretient des contacts avec des réseaux de partenaires.
  • Elle/il participe aux réunions d’équipe.
  • Elle/il participe au projet collectif de l’institution.
  • Elle/il participe à des groupes de travail et de réflexion.
  • Elle/il se forme et se tient au courant de l’évolution des techniques, méthodes et outils propres à sa profession.
  • Elle/il respecte les règles éthiques et déontologiques en lien avec sa profession.

Profil

Cette fonction suppose des compétences et des connaissances dans les matières identifiées ci-dessous :

  • Connaissances et capacité à mettre en œuvre les pratiques pédagogiques utilisées en alphabétisation.
  • Connaissances des procédures d’auto-évaluation.
  • Capacité à avoir une communication adaptée en fonction de l’interlocuteur.
  • Capacités à formaliser les pratiques pédagogiques.
  • Capacité à accompagner les apprenants en respectant leur rythme d’apprentissage, à se centrer sur la tâche avec l’apprenant sans la faire à sa place.
  • Capacité d’empathie, d’écoute active, d’accompagnement de l’expression.
  • Capacité de décentration.
  • Capacité à travailler en équipe.
  • Capacité d’intervention dans les limites de son rôle de formatrice/formateur.
  • Capacités de questionnement.
  • Capacités d’autonomie et de prise d’initiative dans le travail.
  • Connaissances de base en informatique (traitement de texte, Internet, courrier électronique).
  • Connaissance de l’environnement socioéconomique et culturel de Wallonie picarde.
  • Adhésion au projet de Lire et Écrire Wallonie picarde
  • Expérience de travail en milieu populaire.
  • Enseignement supérieur non universitaire ou C.E.S.S. plus 3 ans d’expérience utile ou C.E.S.I. plus 6 ans d’expérience utile.
  • Disposer d’un véhicule et être en possession du permis de conduire B.
  • Être dans les conditions APE au moment de l’engagement.

Postuler

Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à adresser uniquement par e-mail pour le 19 avril 2019 au plus tard à :

Dominique Rossi,
directeur de Lire et Écrire Wallonie picarde
dominique.rossi@lire-et-ecrire.be

Les personnes retenues seront informées par e-mail le 23 avril. Elles seront invitées à un examen écrit, qui se déroulera le 26 avril 2019 de 13h à 15h30 dans les locaux de Lire et Écrire Wallonie picarde, rue des Sœurs-de-Charité 15, à 7500 Tournai.

Les personnes qui auront obtenu 50 % à l’examen écrit seront invitées à se présenter le 3 mai au matin à un entretien oral.

Cadre de travail

Lire et Écrire Wallonie picarde a été créé par le Mouvement ouvrier chrétien et les Femmes prévoyantes socialistes en 1985,

  • pour attirer l’attention de l’opinion publique et des pouvoirs publics sur la persistance de l’analphabétisme et sur l’urgence d’en combattre les causes et d’y apporter des solutions
  • pour promouvoir le droit effectif à une alphabétisation de qualité pour tout adulte qui le souhaite et
  • pour développer l’alphabétisation dans une perspective d’émancipation et de participation des personnes et de changement social vers plus d’égalité.