Accueil > Namur > Formation > Formateurs en alpha > [Complet] Formateur en alphabétisation : comment accompagner sans (...)

[Complet] Formateur en alphabétisation : comment accompagner sans s’épuiser ?

Formation, le 27 et 28 août 2018 (9h30-16h30), à Namur

Complet.

Confrontés à des situations de détresse, de précarité et aux souffrances des apprenants, les formateurs en alphabétisation peuvent subir un stress et être traversés par de multiples questions quant à leur rôle, leur implication et leurs limites.

Comment dans ce contexte, accompagner sans s’épuiser ?

Objectifs

La formation vise à offrir aux formateurs un lieu pour déposer leurs pratiques et leurs questionnements.
Les objectifs sont :

  • Le développement d’une démarche réflexive
  • La prise de recul par rapport à sa pratique quotidienne
  • L’articulation de réalités de terrain et d’éclairages théoriques
  • L’ouverture de pistes concrètes pour accompagner sans s’épuiser

Méthodologie de travail

L’expérience professionnelle des participants est le point d’ancrage de la formation. L’analyse de leurs pratiques est le socle sur lequel la formation se construit afin d’apporter des éclairages pertinents qui tiennent compte à la fois du contexte professionnel des participants et des questions qui les préoccupent.

L’implication des participants dans le dispositif est un élément essentiel. Une attention particulière est portée à chacun des participants et à la dynamique de groupe afin de favoriser cette implication.

L’articulation entre théorie et pratique est au cœur de la formation. Car comme le dit R. Cousinet « Savoir ce n’est pas posséder, c’est utiliser »

Les supports de travail sont variés : analyse des pratiques, mise en situation, travail en sous-groupe, approche métaphorique, etc. Autant de pistes à explorer en fonction du groupe, des demandes et de la dynamique.

Contenus possibles

Pour rester cohérent avec la méthodologie, il est important de noter que les contenus peuvent varier en fonction de la demande des participants. Les éléments ci-dessous peuvent donc évoluer.

  • Situer sa posture d’accompagnement dans un contexte relationnel, groupal, organisationnel, institutionnel et identifier ce qui est « bouffeur d’énergie » et ce qui « porteur d’énergie ».
  • Comme accompagnant, « je suis mon premier instrument de travail » : comment en prendre conscience et en prendre soin ?
  • La place des sentiments et les comportements de protection
  • Comment construire une posture d’accompagnement qui laisse à l’autre une place d’acteur ? Dans cette perspective, les notions de contrat, de mandat, d’attente, de demande, etc. sont abordées.
  • Etc.

Public

Formateurs en alphabétisation ou FLE.

Formatrice

Véronique Albert

Inscription

Complet. Inscription possible sur liste d’attente.

Via le formulaire en ligne, au plus tard le 6 juillet 2018

Avec le soutien de :

Fédération Wallonie-Bruxelles
Union européenne
Fonds social européen