Accueil > Le Mouvement > Actualités > Grève nationale du 15 décembre 2014

18 décembre 2014

Grève nationale du 15 décembre 2014

Revue des actions menées par les régionales de Lire et Écrire

Lors de la grève nationale du 15 décembre 2014, Lire et Écrire s’est mobilisée à travers l’ensemble de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour exprimer son inquiétude et son opposition face aux récentes mesures d’austérité décidées par le nouveau gouvernement fédéral. Mesures qui pénaliseront davantage nos publics et réduiront les marges de manœuvre de nos associations et de leurs équipes.

Voici en images quelques-unes des actions menées par nos différentes équipes régionales.

Lire et Écrire Hainaut occidental

À Mouscron et Tournai, le mouvement rassemblant les équipes de Lire et Écrire a convergé vers la Grand-Place où un rassemblement était prévu à 12h30. Les revendications associatives et citoyennes pour une société plus juste, égalitaire et solidaire ont été déposées sur le sapin de Noël.

Voir aussi une vidéo du rassemblement à Tournai (lavenir.net).

À Ath, entre 10h et 12h, au Marché-aux-Toiles, les passants ont été invités à s’exprimer sur une fresque, à faire part de leurs revendications pour plus de justice sociale. Une « guirlande d’inquiétudes » a été posée symboliquement autour du sapin de noël de la Grand-Place.

Lire et Écrire Bruxelles

À Bruxelles, les travailleurs de Lire et Écrire et du Collectif alpha avaient invité l’économiste Mateo Alaluf à exposer les enjeux de cette grève et à débattre des pistes d’action possibles pour poursuivre notre mobilisation. À cette occasion, l’invitation a été lancée à toutes les personnes présentes de signer l’appel de la plateforme Tout autre chose qui rassemble les citoyens autour d’une même volonté : intensifier le débat citoyen pour créer une société démocratique et solidaire.

Dans différents lieux de Bruxelles, Lire et Écrire et le Collectif alpha avaient également organisé des ateliers pour informer les apprenants et leurs familles des mesures prises par le gouvernement et de leurs impacts en leur offrant également un espace d’expression pour poser leurs questions et exprimer leur mécontentement. Une manière pour notre secteur d’élargir la base de la contestation, de lui donner un ancrage dans nos espaces de formation et pas seulement dans les entreprises et autres lieux de travail.

Mateo Alaluf

Lire et Écrire Namur

En amont du 15 décembre, l’équipe de Lire et Écrire Namur a débattu de la question des grèves avec Philippe Defeyt, président du CPAS de la ville et préparé des animations sur ce sujet avec les apprenants. Plusieurs groupes ont fait des affiches qui ont été placardées sur les fenêtres des locaux de l’association dans le quartier Plomcot.

Lire et Écrire Brabant wallon

En Brabant wallon, des apprenants et formateurs bénévoles ont débattu autour des enjeux de la grève à partir de dessins de presse. Ici à la maison de la citoyenneté d’Ottignies. Les équipes se sont également mobilisées en divers lieux de la province.

Lire et Écrire Charleroi Sud-Hainaut

À Lire et Écrire Charleroi Sud-Hainaut, les bureaux étaient également fermés et le personnel en grève.

En radio

Lire et Écrire Brabant wallon et Lire et Écrire en Wallonie ont participé à l’émission en direct de Radio 27 qui couvrait l’actualité de la grève et a pu ainsi rappeler l’importance pour elle de s’opposer aux mesures décidées par le nouveau gouvernement et faire le lien avec les valeurs, missions et actions de notre association.

Émission spéciale grève du 15 décembre 2014
Extraits, partie 1.
Avec Enzo Gramaglia et Marc Goblet (FGTB), Jean Peters (Lire et Écrire Brabant wallon) à partir de 8 min 38, Christine Mahy (RWLP), Fred Vanlerberghe (CSC).
Radio 27, licence Creative commons by-nc-nd 3.0.
Émission spéciale grève du 15 décembre 2014
Extraits, partie 2.
Avec Christian Lochet (CGSLB), Stuart Wrathall (Lire et Écrire en Wallonie) à partir de 7 min 43, Pieter Timmermans (FEB), Joseph (CSC).
Radio 27, licence Creative commons by-nc-nd 3.0.