Accueil > Luxembourg > L’association de A à Z > Nos actions > L’accueil et l’accompagnement à Lire et Écrire Luxembourg

L’accueil et l’accompagnement à Lire et Écrire Luxembourg

Les moments de l’accueil et de l’accompagnement sont organisés de telle sorte que chaque personne concernée puisse entreprendre une démarche de formation cohérente par rapport à son projet et ses objectifs.

L’accueil et l’accompagnement au sein de Lire et Écrire Luxembourg sont portés par la fonction d’agent d’accueil, de guidance et d’orientation. Il s’agit d’assurer l’accueil, le suivi, la guidance et l’orientation sociale et/ou professionnelle et/ou pédagogique des apprenants.

Personnes de contact à Lire et Écrire Luxembourg
laurence.breuskin@lire-et-ecrire.be, sibylle.jacquemin@lire-et-ecrire.be ou vinciane.annet@lire-et-ecrire.be

L’accueil se déroule en 3 étapes :
1. Le premier contact : soit téléphonique soit en face-à-face lors des permanences dans les antennes de formation. En premier lieu, il faut vérifier si la personne est dans les critères de l’inscription c’est-à-dire identifier son niveau de scolarité dans sa langue maternelle. S’il s’avère que la personne est trop scolarisée, elle est alors orientée vers un autre opérateur de formation.

2. L’entretien individuel : au plus tard un mois après le contact téléphonique ou directement, si la personne se présente spontanément en permanence.
Il consiste en :

  • l’inscription proprement dite,
  • la clarification des objectifs de formation ainsi que du projet personnel et professionnel,
  • la présentation de la formation (au niveau pédagogique c’est-à-dire une construction des apprentissages au départ des compétences, objectifs, demandes et besoins de l’apprenant), du règlement (Être apprenant à Lire et Écrire) et du contrat de formation.

3. Le test de positionnement en français : lors d’un deuxième rendez-vous avec le formateur. Celui-ci permet de situer les compétences en français (oral et écrit) de l’apprenant au moment de son entrée en formation.
Le délai entre l’entretien individuel et le test de positionnement dépasse rarement une semaine lorsqu’il y a de la place en formation. Une fois cette étape passée, la personne entre en formation.

L’accompagnement :
Un suivi individuel est proposé tout au long de la formation sur le lieu même de la formation, en moyenne toutes les 6 semaines.
Le suivi a pour buts, de déterminer, d’affiner et de travailler le projet, mais aussi de faire le point sur la formation, son déroulement, les progrès, les compétences à renforcer. Parfois, il s’agit aussi d’une aide pour accomplir certaines démarches, entre autres administratives, pour orienter vers différents partenaires en lien avec des questions/problématiques spécifiques (recherche d’emploi, logement, …).

Quelques informations complémentaires :

  • Les personnes qui sont inscrites comme demandeuses d’emploi bénéficieront d’un contrat de formation professionnelle F70bis avec le Forem et recevront une indemnité de formation de la part du Forem de même qu’un remboursement des frais de déplacement et des frais de garderie éventuels.
  • La durée de la formation est variable selon le projet de la personne. Comme les entrées sont permanentes, les sorties le sont également (emploi, autre formation, déménagement, …).

Accueil, positionnement, orientation en quelques chiffres

En 2017, le fait de franchir la porte de Lire et Écrire Luxembourg est de moins en moins le résultat d’une démarche personnelle. Sur base des informations fournies par les stagiaires, les CPAS et les villes ont orienté une centaine d’adultes en situation d’illettrisme vers Lire et Écrire Luxembourg tandis que les centres d’accueil pour demandeurs d’asile aiguillaient 11 personnes. Par ailleurs, 20 stagiaires ont déclaré avoir été informés par le Forem. Quant aux partenaires (opérateurs de formation, syndicats, CEFO, …), ils ont été cités par une trentaine d’apprenants. Enfin, 72 adultes se sont adressés à l’association suite à des échanges avec des apprenants actuels et/ou anciens.

En 2017, 277 demandes de formation en français ont été traitées. Suite au premier contact téléphonique, 227 personnes ont été rencontrées dans le cadre d’un processus d’accueil largement décentralisé. Puis, 105 stagiaires potentiels ont passé le test de positionnement. Au terme de ce processus, ceux-ci sont entrés en formation en alphabétisation.

Il est important de noter que tout au long de ce processus d’accueil, un travail de réorientation est réalisé avec celles et ceux qui sont :

  • Trop scolarisés : 98 stagiaires ont été invités à s’adresser à la Trêve, au CEPPST, à la Promotion Sociale.
  • En besoin d’un autre rythme d’apprentissage : ces personnes ont été orientées vers le Centre Alpha, le CIEP, les tables de conversation de SOS Dépannage, la Promotion Sociale.
  • Dans un autre projet qu’une formation en alphabétisation : la Mirelux et des OISP/EFT ont été renseignées aux adultes rencontrés.

Au 31 décembre 2017, 25 personnes étaient sur liste d’attente.