Accueil > Wallonie > L’alpha dans les politiques > En Europe > L’alphabétisation dans les politiques européennes

L’alphabétisation dans les politiques européennes

Si des politiques gouvernementales propres et des actions très diverses se développent dans les différents pays et régions de l’Union Européenne pour faire face à la réalité de l’illettrisme, les instances politiques européennes jouent également un rôle dans le développement de l’alphabétisation dans ces régions, y compris en Wallonie.

Ainsi, en 1982, le Conseil de l’Europe a publié le premier rapport dénonçant publiquement et officiellement la persistance de l’illettrisme dans nos pays.

L’Union européenne intervient quant à elle aujourd’hui dans le domaine de l’alphabétisation à un niveau politique, en définissant des orientations générales et des objectifs pour la formation d’adulte et l’enseignement. En 2011, un groupe d’experts de haut niveau a été mandaté par la Commission européenne pour dresser un constat sur l’état de l’illettrisme en Europe [1]. En février 2014, la Commission européenne a lancé le réseau ELINET, formé d’organisations partenaires provenant de 28 pays, afin de collecter et analyser des informations sur les politiques en matière d’alphabétisation, échanger différentes approches et pratiques, et mener un travail de sensibilisation à l’importance d’agir pour réduire le taux d’illettrisme.

L’UE intervient par ailleurs en finançant des actions d’alphabétisation, dans le cadre de divers programmes, qui impliquent pour la plupart des partenariats entre acteurs de plusieurs pays, notamment l’action Grundtvig, volet « éducation des adultes » du programme européen en matière d’éducation ; et le programme Leonardo da Vinci , centré sur la formation professionnelle.

Et elle intervient de manière importante en cofinancement des projets d’alphabétisation via le Fonds Social européen (FSE) et via le Fonds européen pour les Réfugiés (FER).

  • Le FSE est défini comme « le principal dispositif européen de soutien à l’emploi : il intervient pour aider les personnes à trouver des emplois de meilleure qualité et pour offrir des perspectives professionnelles plus équitables à tous les citoyens de l’UE ». Lire et Écrire en Wallonie a coordonné des actions de sensibilisation et partenariat (développement de plateformes territoriales) en collaboration avec les Régionales, dans le cadre de la programmation FSE 2007-2013. Elle a soumis une nouvelle candidature pour le financement de projets d’alphabétisation visant les personnes les plus éloignées de l’emploi, dans le cadre de la programmation 2014-2020, avec un volet sensibilisation dans le but de faire émerger la demande de formation et un volet formation.
  • Le FER est destiné à cofinancer des projets liés à l’accueil de demandeurs d’asile, à l’intégration de réfugiés (ou bénéficiaires de la protection subsidiaire) et à la réinstallation.

[1Consulter le rapport de ce groupe : EU High level group of experts on literacy, « Final report », september 2012