Accueil > Communauté française > Actualités > La Commission européenne propose une « Garantie pour les compétences » des (...)

05 octobre 2016

La Commission européenne propose une « Garantie pour les compétences » des adultes

La Commission européenne a récemment lancé une nouvelle stratégie destinée à améliorer les « compétences » des citoyens européens, dans le but de rendre le marché du travail européen plus compétitif et de favoriser l’employabilité.

Plusieurs réformes devraient ainsi voir le jour pendant la période 2016-2017 dans le cadre de cette stratégie : une révision du cadre européen des certifications, une révision de la recommandation sur les compétences clés, des propositions pour revaloriser l’enseignement et la formation professionnels ainsi que la mise en place d’un outil de profilage des compétences des ressortissants de pays tiers.

Avec cette stratégie, la Commission fait de la formation et des « compétences » une priorité pour les années à venir.

En particulier, la mesure phare proposée dans ce nouvel agenda concerne les « compétences de base » en lecture, écriture, calcul et TIC. Il s’agit d’une Garantie pour les compétences, élaborée sur le modèle de la Garantie pour la jeunesse, et qui vise à ce qu’un maximum d’adultes peu qualifiés acquièrent des compétences de base – c’est-à-dire, ici, du niveau secondaire supérieur.

Concrètement, la Commission propose aux États de mettre en place des systèmes garantissant à un maximum d’adultes peu qualifiés (et, à terme, à tous) un accompagnement en trois étapes :

  1. Une évaluation de leurs compétences.
  2. Des formations adaptées à leurs besoins.
  3. Des possibilités de validation et de reconnaissance des compétences acquises (et donc non plus uniquement de compétences « métier »).

Dans un premier temps, la mise en œuvre d’un tel dispositif laisserait la possibilité aux États de décider des publics à cibler en priorité. Elle devrait également, pour la Commission, inclure d’importantes mesures de sensibilisation des publics à l’importance de se former. Enfin, elle devrait être mise en place en partenariat avec l’ensemble des acteurs de terrain : organismes de formation, secteur associatif, syndicats, employeurs, etc.

Toutefois, il n’y a pas de financements européens supplémentaires prévus pour aider à la mise en place de la Garantie pour les compétences durant la programmation budgétaire actuelle (2014-2020).

La Commission doit maintenant négocier l’adoption de cette mesure avec les États membres de l’Union européenne. L’issue des discussions devrait être connue pour fin 2016 ou début 2017.

Pour plus d’informations, voir notre étude La place de l’éducation des adultes dans les politiques de l’Union européenne.