Accueil > Wallonie > L’alpha dans les politiques > En Wallonie et Fédération Wallonie-Bruxelles > La coordination des politiques publiques > La coordination des politiques publiques

La coordination des politiques publiques

Des initiatives de coordination du faisceau de politiques publiques existent au niveau de la Fédération Wallonie Bruxelles. C’est notamment le cas de l’accord de coopération interministérielle pour l’alphabétisation des adultes et l’accord de coopération sur les bassins de vie EFE.

L’accord de coopération interministérielle pour l’alphabétisation des adultes en Fédération Wallonie-Bruxelles a été conclu le 2 février 2005, entre la Région wallonne, la Communauté française et la Commission communautaire française de la région de Bruxelles-Capitale (COCOF). Cet accord prévoit l’organisation d’une conférence annuelle interministérielle sur l’alphabétisation des adultes ; la création d’un comité de pilotage permanent sur l’alphabétisation des adultes ; et la publication d’un état des lieux en matière d’alphabétisation des adultes. Lire et Écrire est représenté dans le comité de pilotage. Si le comité de pilotage publie très régulièrement son État des lieux, la Conférence interministérielle ne s’est quant à elle pratiquement pas réunie depuis sa création.

L’accord de coopération sur les bassins de vie EFE, officiellement accord de coopération entre la Communauté française, la Région wallonne et la Commission communautaire française relatif à la mise en œuvre des Bassins Enseignement – Formation – Emploi (EFE), conclu le 20 mars 2014, a pour objet de mettre en place, dix structures de coordination des actions relevant de l’enseignement, la formation et l’emploi, situées au niveau territorial – c’est-à-dire au niveau de sous-régions. Parmi les différents représentants des instances bassins de vie, il est prévu un représentant du secteur de l’alphabétisation, qui aura une voix consultative.

L’inscription de l’alphabétisation dans les bassins de vie est très certainement une avancée pour le développement territorial ; on peut cependant regretter que cela ait lieu dans un cadre centré avant tout sur l’emploi et la formation, au détriment d’autres matières telles que la cohésion sociale, l’action sociale, l’éducation permanente. À cet égard, Lire et Écrire en Wallonie a publié une note de positionnement relative au projet d’accord de coopération en mars 2013, et une mise à jour en novembre 2013. Les deux versions sont accessibles dans la rubrique « revendications et positionnements ».

Une autre initiative de coordination existe en Wallonie à travers une Convention qui implique plusieurs cabinets ministériels. Ainsi, Lire et Écrire en Wallonie a passé une telle convention avec les Ministres de l’emploi et la formation, et de l’action sociale, qu’on dénomme la Convention Région wallonne alpha. Participent également au comité d’accompagnement de cette convention des représentants du ministre des pouvoirs locaux en charge des plans de cohésion sociale et du ministre président.

Cette Convention, initialement conclue pour la période 2011-2013 et reconduite pour la période 2014-2016, s’articule autour de 4 objectifs visant à soutenir les actions de sensibilisation et développement partenarial ; accueil et orientation des personnes ; formation des publics dits en réaffiliation sociale , et formation des publics travailleurs , actions qui sont peu ou pas financées par ailleurs. Les rapports d’activités de cette convention sont accessibles ici.