Accueil > Bruxelles > Actualités > Les Héritiers, aux Jeudis du cinéma

06 avril 2016

Les Héritiers, aux Jeudis du cinéma

Jeudi 21 avril 2016 à 09h30 au Cinéma Vendôme.

LA PROJECTION DÉBUTERA À 9H30 !!!!

Basé sur une histoire vraie, ce film relate les relations d’un professeur avec des adolescents qui ont depuis longtemps décroché du système scolaire. Cette enseignante du lycée Léon-Blum de Créteil (Val-de-Marne), décide de faire passer un concours national qui a pour thème : "Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi". D’abord houleuse et frustrante, l’atmosphère va bientôt évoluer au contact d’un rescapé des camps et sous l’intensité dégagée lors de la visite d’un musée consacré à cette période noire de l’histoire. Cette expérience va changer leurs vies.

Extrait de l’avis du « Monde »

« …Un miracle : c’est par là qu’il faut commencer tant il semble inimaginable qu’une telle expérience fût possible dans la France d’aujourd’hui, qui plus est dans cette ville cosmopolite qu’est Créteil (Val-de-Marne). Moyennant quelle mystérieuse alchimie, une enseignante, contre l’avis du proviseur, a-t-elle réussi à faire plancher ses élèves, dont plusieurs étaient musulmans, sur un pareil sujet ?

…, nous voici donc introduits dans la classe de Mme Gueguen. Expérimentée, sympathique, avec ce qu’il faut d’autorité pour arriver à « tenir » cette classe multiethnique et multiconfessionnelle, elle se veut encourageante : « Il y a un monde de l’autre côté du périphérique. Et vous y avez votre place ». A en juger par la tête des élèves, rien n’est moins sûr.

Là où tant d’autres enseignants auraient baissé les bras – pour ne pas parler de ceux qui auraient craqué –, Mme Gueguen persiste. Enseigne l’histoire des religions, emmène ses élèves visiter une église.

« Comprendre » l’histoire
Un deuil dans sa famille ayant obligé Mme Gueguen à s’absenter, une professeure remplaçante se retrouve face aux élèves. Chahut monstre. Enseignement impossible. On imagine l’ambiance lorsque Mme Gueguen revint au lycée. Et la stupéfaction des élèves lorsque cette dernière, plutôt que de recourir aux habituelles sanctions, leur proposa de participer au concours. « Madame, y en a marre de la Shoah ! », « Madame, pourquoi est-ce qu’on parle tout le temps des juifs ? » : l’affaire était loin d’être gagnée.

Et pourtant. Jour après jour, patiemment, comme si elle défaisait un à un les milliers de nœuds qui entravaient sa route, Mme Gueguen finit par convaincre ses élèves de l’intérêt du sujet.

« L’histoire, leur expliqua-t-elle, il ne faut pas l’apprendre. Il faut la comprendre ». Leur demandant de définir le mot génocide, elle s’entendit répondre que ce qui se passe actuellement en Palestine en est un, justement, de génocide. Attention à ne pas confondre massacre de guerre et génocide, démina-t-elle. »

En savoir plus…


Pour visionner la bande annonce ou télécharger la fiche pédagogique destinée à accompagner la vision du film, rendez-vous sur le site www.grainesdeculture.be.