Accueil > Publications > Pistes pédagogiques pour Mes chemins d’apprentissages

15 mai 2019

Pistes pédagogiques pour Mes chemins d’apprentissages

Compléments pour le portfolio de l’apprenant

Cet article rassemble une série de pistes bibliographiques et de démarches pour développer les projets de formation des apprenants et pour mener des évaluations formatives tout au long de la formation.

Le travail décrit dans ces démarches pourra être formalisé dans le portfolio de l’apprenant, Mes chemins d’apprentissages, outil créé en lien avec le cadre de référence pédagogique de Lire et Écrire Balises pour l’alphabétisation populaire.

Télécharger tous les compléments (ZIP).

Organisation générale de l’outil Mes chemins d’apprentissages

Mes chemins d’apprentissages est composé de différentes parties :

  • À quoi sert Mes chemins d’apprentissages
  • Mes projets, mes questions, mes envies (le centre de la Roue)
  • Mon carnet de bord
  • Mes compétences, mes savoirs, mes positionnements
  • Mes documents administratifs et mes documents officiels

Ces différentes parties reprennent les éléments qui traversent la formation et qui peuvent faire l’objet d’une évaluation, de type formative ou de type certificative, à la fois dans l’objectif d’aider à apprendre et d’attester de compétences.

En fonction des objectifs et des projets déterminés avec les apprenants, il sera décidé dans quelle partie de Mes chemins d’apprentissages seront classés les outils qui accompagnent le cadre de référence, que sont les roues – outil d’analyse et les toiles d’araignée d’auto et de co-évaluation.

À quoi sert Mes chemins d’apprentissages est une partie introductive qui vise à aider l’apprenant à situer l’outil Mes chemins d’apprentissages dans la formation. Il sert à identifier quand et comment utiliser cet outil d’évaluation et à le distinguer des autres outils de formation.

Pour vous aider à vous repérer dans l’outil et à l’utiliser, voici un descriptif des objectifs et des contenus de chacune des parties qui le composent ainsi que des pistes bibliographiques et une série de démarches de formateurs.

Intentions pédagogiques

Démarches introductives à l’outil

Introduction à l’outil
Construction de l’outil


À quoi sert Mes chemins d’apprentissages

L’outil Mes chemins d’apprentissages propose de partir des réalités des personnes.

Quelque soient les parcours et les causes de l’analphabétisme, entrer dans un processus d’alphabétisation implique pour les participants de faire face à deux enjeux principaux :

  • s’autoriser, oser : prendre conscience de sa valeur personnelle et sociale
  • la maîtrise de son parcours de formation : faciliter, sans normer, la vision de son propre parcours.
Oser – S’autoriser

Pour des personnes dont les savoirs n’ont pas été reconnus jusqu’ici, c’est se faire confiance , sortir du silence, de l’isolement et oser entrer dans le monde du français écrit et oral et faire face à sa complexité. Ceci demande du temps.

Le rôle important des formateurs à travers l’utilisation de l’outil Mes chemins d’apprentissages est d’aider à faire prendre conscience à chaque apprenant de sa valeur personnelle et sociale, de sa capacité à apprendre et à agir dans et sur la société, à exercer une citoyenneté critique en

  • faisant émerger tous les types de savoirs développés dans sa vie personnelle, professionnelle, …
  • offrant des dispositifs permettant à chacun de trouver sa place dans un projet collectif
La maîtrise de son parcours de formation par l’apprenant

C’est-à-dire lui permettre de créer son propre outil d’évaluation donc ses propres critères en fonction de son parcours et de ses projets. Que l’on ne décide pas pour lui mais avec lui.

En lien avec ses projets, Mes chemins d’apprentissages est un outil individuel, travaillé dans un collectif dans lequel chaque apprenant formalise, garde des traces des réflexions :

  • de comment il apprend,
  • sur les savoirs qu’il a acquis au fil de son existence en général et au cours de la formation en particulier,
  • de ses transformations vécues, les transferts d’apprentissages dans sa vie,
  • des transformations souhaitées (que l’on peut appeler projet) et des moyens d’y parvenir.

Il s’agit d’un un outil personnel pour réfléchir, s’auto-évaluer, comprendre, construire avec d’autres, se projeter, organiser son parcours et ainsi participer au monde des langages écrit, oral, mathématiques dans leurs richesse et diversité. Et non pas uniquement de définir les personnes par des manques par rapport à des référentiels, des niveaux préalablement établis extérieurs à lui et à la formation.

Pour un public au parcours hors normes académiques, faire émerger tous les types de savoirs développés dans la vie quotidienne, professionnelle… est essentiel. Mettre en valeur les très nombreux savoirs de l’expérience développés et non valorisés est primordial face à certains découragements des apprenants et des formateurs confrontés à des normes sociétales faites pour d’autres, ceux qui savent lire et écrire. Déplacer le regard et avoir une vision plus large de la notion de compétences et de progrès les encourage à s’engager et à rester dans un parcours de formation…
Aussi, bien sûr, les normes d’accès à des formations ou à l’emploi existent, il ne s’agit pas de les ignorer mais de prendre en compte que se suffire de certaines normes, celles de l’école, du monde de travail peut exclure toute une frange de la population. Il s’agit ici de proposer aussi autre chose, d’autres cadres que ceux préétablis, des cadres créés par les personnes et les groupes concernés, à partir de leurs réalités.

Mes projets, mes questions, mes envies

Mes projets, mes questions, mes envies - Démarches

Préciser les projets individuels
Mon parcours - Mes expériences
Mes groupes d’appartenance


Mon parcours scolaire ou de formation
Mes savoirs
Mes langues


Mes désirs, mes projets


Mes projets, mes questions, mes envies - Objectifs

Cette partie vise à formaliser le travail mené avec les apprenants pour :

  • identifier ce qui donne envie de s’impliquer dans la formation, dégager une ou des questions de recherche, un ou des projets de formation
  • faire émerger les savoirs, les compétences et les ressources que l’apprenant peut mobiliser pour son, ses projets

Forme. Cette partie propose une série de questions à travailler avec les apprenants :

  • Je suis ici pour / parce que
  • Ce que je veux changer
  • Ce que je sais déjà
  • Ce que je voudrais apprendre et pour quoi faire
  • De quoi j’ai besoin pour apprendre

Il n’est pas suggéré de formalisation. La page est laissée blanche de sorte qu’apprenants et formateurs puissent décider des modes de formalisation du travail mené sur ces questions.

Cette partie très vaste peut contenir différents éléments qui vont permettre à l’apprenant de se situer dans la formation et de se mettre en projet : des éléments biographiques de l’apprenant pertinents pour l’apprentissage aux objectifs de formation.

Ces différents aspects peuvent être :

  1. Eléments pertinents de son identité actuelle
  2. Éléments pertinents du passé de l’apprenant jusqu’à la formation en cours - les compétences et savoirs tirés de ses expériences de la vie personnelle, sociale, professionnelle, dont les différentes langues qu’il pratique
  3. Les activités – les centres d’intérêt : les domaines de la vie qui éveillent son intérêt, sa curiosité ses centres d’intérêt, ce qui le fait s’émerveiller, se mettre en colère…
  4. Les savoirs, sa pratique actuelle des langages fondamentaux, le lien entre ses centres d’intérêts, ses questionnements et le développement des savoirs fondamentaux
  5. Les désirs, les projets : ses envies de changements, les questionnements, les projets, les besoins de l’apprenant
  6. Les objectifs de formation

Ci-après, vous trouverez des ressources bibliographiques qui vous permettront de construire des démarches en fonction de ce que vous souhaitez travailler.

Mes projets, mes questions, mes envies – Pistes bibliographiques

Afficher / masquer les pistes bibliographiques

Eléments pertinents de son identité actuelle – sources pour construire des démarches
Écrire sur soi
Prénom’anim, une animation sur les prénoms
Cultures&Santé, 2013
Atelier d’écriture pour la formation d’adultes
Alain Héril, Dominique Mégrier
Fiche 19, p. 36, Acrostiche
Fiche 69, p. 102, Carte d’identité à la Pérec
Fiche 73, p. 107, Initiales
Retz, 2000
Faire connaissance et participer. 1001 idées pour lancer une formation en alphabétisation
Thierry Pinoy, Catherine Stercq, Joëlle Dugailly, Natacha Mangez, Muriel Desbois, Anne Loontjens
Démarche 1, D’où je viens
Démarche 2, Qui sommes-nous ?
Démarche 6, Autour de la carte du monde
Démarche 11, Ma fiche d’inscription – Démarche d’accueil dans un groupe déjà constitué
Collectif alpha, 2010
Reflets d’Europe : 22 démarches pédagogiques pour s’approprier l’Europe
Démarche Identités imaginaires, p. 47
Collectif alpha, 1997
Construire sa molécule d’identité
Vivre ensemble autrement – guide pédagogique
La molécule d’identité, pp. 11 à 13
Annoncer la couleur, 2002
Construire un blason
Le blason dessiné
Le web pédagogique, 2004
Le blason
Trimestriel 92, pp. 15-16
Université de paix, 2005
Photolangages
Coffret Visages et paroles
Ligue des droits humains, 2017
Communiquer en groupe avec des photographies - Présentation de la méthode
Claire Belisle
Chronique sociale, 2014
Mallette pédagogique Vie quotidienne
Fiches Photos
Lire et Écrire Communauté française, 2014
Éléments pertinents du passé de l’apprenant jusqu’à la formation en cours - les compétences et savoirs tirés de ses expériences de la vie personnelle, sociale, professionnelle, dont les différentes langues qu’il pratique
Identifier les différents domaines de la vie
Des chemins de savoirs
Anne Vinérier
Mon parcours dans mes chemins de savoirs
Des chemins de savoirs dans une pédagogie de la conscientisation
Des chemins de savoirs. L’hologramme
SCEREN CRDP de l’académie d’Orléans-Tours, 2005
La santé, c’est aussi…
Affiche
Cultures&Santé, 2012
Représenter son parcours de vie sous forme de fleuve, de chemin
Le projet sans la plume
Marie-Claude Mouillet, Dominique Barberet
p. 62
Qui plus est, 2005
Évaluer sans noter. Éduquer sans exclure
Chapitre 14, Le fleuve
Pascale Lassablière-Hilhorst
Chronique sociale, 2015
Les récits de vie – application de la démarche dans les formations « savoirs de base »
Base pédagogique de soutien, 2000
Les langues dans ma vie
Portfolio européen des langues
Collège
Jeunes et adultes
Conseil de l’Europe
Les langues en Belgique
Mallette pédagogique Institutions
Fiche 3, L’organisation politique et administrative de la Belgique
Lire et Écrire Communauté française, 2014
Ma représentation du français
Francosphère : Voyage à la rencontre du français
Grille d’entretiens
Cultures&Santé, 2015
Démarche sur différentes formes d’écriture et histoire des écritures
Écritures dans l’histoire et par les contes
Suzanne Bukiet
Syros alternatives, 1984
Reflets d’Europe : 22 démarches pédagogiques pour s’approprier l’Europe
Du dessin à l’écriture, p. 32
Des peuples et des langues, p. 39
Collectif alpha, 1997
Reflets d’Europe : 22 démarches pédagogiques pour s’approprier l’Europe
Du dessin à l’écriture, p. 32
Des peuples et des langues, p. 39
Collectif alpha, 1997
Les activités – les centres d’intérêt : les domaines de la vie qui éveillent son intérêt, sa curiosité ses centres d’intérêt, ce qui le fait s’émerveiller, se mettre en colère…
Mes centres d’intérêt, les domaines de la vie qui éveillent mon intérêt, ma curiosité
Le projet sans la plume
Marie-Claude Mouillet, Dominique Barberet
pp. 55 et 129
Qui plus est, 2005
La reconnaissance des acquis
Marthe Sansregret
Portfolio
Hurtubise HMH, 1988
L’autoportrait : la reconversion de la main-d’œuvre en Ontario
L’autoportrait : la démarche d’évaluation
Étape 2 – activité 5 – fiches 9, 10
Centre d’alphabétisation de Prescott, 1994
Photolangages
L’Explorama
Sylvie Darré, dir.
Photos d’environnements professionnels
Qui plus est, 2016
Parlimage
Patrick Meier, Marie-Claude Mouillet, Ariane Tirel
Photos de personnes, d’animaux, d’objets…
Qui plus est, 2011
Motus, des images pour le dire
Le Grain asbl, 2010
Inventaire des intérêts collectifs
Le portfolio. Au service de l’apprentissage et de l’évaluation
Bruce Tone, Roger Farr
Fiche p. 182
Chenelière Didactique, 1998
Les savoirs, sa pratique actuelle des langages fondamentaux, le lien entre ses centres d’intérêts, ses questionnements et le développement des savoirs fondamentaux
Mes savoirs
Faire connaissance et participer. 1001 idées pour lancer une formation en alphabétisation
Thierry Pinoy, Catherine Stercq, Joëlle Dugailly, Natacha Mangez, Muriel Desbois, Anne Loontjens
Démarche 16, L’arbre aux savoirs
Collectif alpha, 2010
Journal de l’alpha no 121 : En route vers la validation des compétences…
Utilisation des compétences acquises tout au long de la vie en vue de mettre en place un outil d’auto-évaluation, p. 11
Le portefeuille des savoirs, p. 15
Lire et Écrire Communauté française, 2001
L’autoportrait : la reconversion de la main-d’œuvre en Ontario
L’autoportrait : la démarche d’évaluation
Fiche 3 – activité 2. Questionnaire sur les savoirs dans et hors travail
Centre d’alphabétisation de Prescott, 1994
Méthodes et outils pédagogiques utilisés dans les formations à la démarche interculturelle. Manuel à destination ou à usage des formateurs et des intervenants sociaux
Fiche 7, L’Éden
Cofrimi et Lire et Écrire en Wallonie, 2004
Les réussites passées
Nos compétences fortes. Ateliers de reconnaissance de compétences génériques destinés à des adultes peu ou pas à l’aise avec l’écrit
Rachel Délisle (dir.)
Reconnaissance de qualités personnelles en milieu de travail
ICÉA, 1995
Le projet sans la plume
Marie-Claude Mouillet, Dominique Barberet
Savoirs, savoir-faire, pp. 102, 106, 134
Qui plus est, 2005
Le portfolio. Au service de l’apprentissage et de l’évaluation
Bruce Tone, Roger Farr
Partie Identification et vérification des apprentissages
Chenelière Didactique, 1998
Ce que les autres disent de mes savoirs
Vers une démarche participative d’auto-évaluation
Dominique Brasseur, Sabine Denghien, Valérie Guéry, Christine Rigaut, Anne Tomson
Fiches 5, 6, 7, et 8
Lire et Écrire Wallonie, Lire et Écrire Hainaut occidental, 2003
Les désirs, les projets : ses envies de changements, les questionnements, les projets, les besoins de l’apprenant
Tracer son propre chemin
Le projet sans la plume
Marie-Claude Mouillet, Dominique Barberet
Savoirs, savoir-faire, p. 76
Qui plus est, 2005
Où vais-je, que dois-je apprendre, comment vais-je m’y prendre
Le parcours des progrès. Petit guide
ALBSU
Ce qui peut motiver à apprendre par domaine de vie
La reconnaissance des acquis
Marthe Sansregret
Portfolio, parties bjectifs de vie et de carrière et Objectifs de formation et de perfectionnement
Hurtubise HMH, 1988
Projet individuel – projet collectif
Vers une démarche participative d’auto-évaluation
Dominique Brasseur, Sabine Denghien, Valérie Guéry, Christine Rigaut, Anne Tomson
Fiches 8, 9, 10, et 11
Lire et Écrire Wallonie, Lire et Écrire hainaut occidental, 2003
Se projeter sa journée dans 5 ans
Chemin faisant 2
J’irai au bout de mes rêves, p. 135
Qui plus est, 2000
En quoi la formation peut améliorer mon bien-être
Kit Bien-être et ressources
Cultures&Santé, 2012
Les objectifs de formation
Ce que j’aimerais savoir faire, notre projet
Vers une démarche participative d’auto-évaluation
Dominique Brasseur, Sabine Denghien, Valérie Guéry, Christine Rigaut, Anne Tomson
Fiches 9, 10, et 11
Lire et Écrire Wallonie, Lire et Écrire hainaut occidental, 2003
Les objectifs d’apprentissage en lien avec ses pratiques actuelles des langages fondamentaux et ses projets et plan d’action
Cadre écossais pour la maîtrise de l’écrit et du calcul
pp. 67, 70, et 77
Collectif alpha, 2007
L’autoportrait : la reconversion de la main-d’œuvre en Ontario
L’autoportrait : la démarche d’évaluation
Fiche 19, activité 11
Centre d’alphabétisation de Prescott, 1994
Faire connaissance et participer. 1001 idées pour lancer une formation en alphabétisation
Thierry Pinoy, Catherine Stercq, Joëlle Dugailly, Natacha Mangez, Muriel Desbois, Anne Loontjens
Démarches 13 et 14
Collectif alpha, 2010
Les ressources nécessaires pour mener le projet
Le portfolio. Au service de l’apprentissage et de l’évaluation
Bruce Tone, Roger Farr
Fiche Objectifs pp. 174, 183, 184, 185
Chenelière Didactique, 1998
Évaluation initiale
Journal de l’alpha no 165 : L’évaluation formative
De l’évaluation en alphabétisation, p. 5
Catherine Stercq
Lire et Écrire Communauté française, 2008

Mon carnet de bord

Mon carnet de bord – Démarches

Soutenir pendant la formation
Évaluer la qualité


Mon carnet de bord - Objectifs

Objectifs : cette partie invite à une prise de notes régulière pour soutenir une évaluation bilan qui sera, elle, formalisée dans la partie Temps d’arrêt, j’évalue mon travail, notre travail. Elle propose d’identifier régulièrement :

  • les thèmes, les projets, les situations travaillés : ce qui implique un temps d’arrêt régulier de retour sur les objets de formation
  • les acquis de formation et les stratégies d’apprentissage
  • les transferts des apprentissages dans la vie : ce qui demande un travail d’analyse et d’identification des effets de l’apprentissage dans les différents domaines de la vie de l’apprenant.

Forme : cette partie est composée de trois fiches, chacune sous forme de tableau :

  • une fiche Thèmes, projets, recherches, situations comprenant les éléments suivants : Date / sur quoi on a travaillé
  • une fiche Mes apprentissages comprenant : Date / ce que j’ai appris, comment j’ai appris
  • une fiche Ce que j’utilise en dehors de Lire et Écrire sous forme de tableau avec pour items : Date / Où / Quoi ? Pourquoi ? Comment ?

Contenus possibles : cette partie a été divisée en trois catégories différentes :

  • Au jour le jour qui retrace l’historique des projets et des apprentissages
  • Ce que je garde de mon travail, de notre travail qui se compose d’éléments marquants pour l’apprenant, ce qui lui tient à cœur
  • Temps d’arrêt, j’évalue mon travail, notre travail propose de garder à des dates précises les évaluations formatives des pratiques des langages
Au jour le jour

Objectifs : cette partie invite à une prise de notes régulière pour soutenir une évaluation bilan qui sera, elle, formalisée dans la partie Temps d’arrêt, j’évalue mon travail, notre travail. Elle propose d’identifier régulièrement :

  • les thèmes, les projets, les situations travaillés : ce qui implique un temps d’arrêt régulier de retour sur les objets de formation
  • les acquis de formation et les stratégies d’apprentissage
  • les transferts des apprentissages dans la vie : ce qui demande un travail d’analyse et d’identification des effets de l’apprentissage dans les différents domaines de la vie de l’apprenant.

Forme : cette partie est composée de trois fiches, chacune sous forme de tableau :

  • une fiche Thèmes, projets, recherches, situations comprenant les éléments suivants : Date / sur quoi on a travaillé
  • une fiche Mes apprentissages comprenant : Date / ce que j’ai appris, comment j’ai appris
  • une fiche Ce que j’utilise en dehors de Lire et Écrire sous forme de tableau avec pour items : Date / Où / Quoi ? Pourquoi ? Comment ?
Ce que je garde de mon travail, de notre travail

Objectifs : cette partie vise à rassembler les traces d’apprentissage qui, pour l’apprenant, illustrent le processus d’apprentissage. Ces traces permettent :

  • d’avoir une vision de l’histoire de l’apprentissage. Ce peuvent être des photos (moments vécus en formation, photos symboliques), des textes (aimés, interpelant), des textes libres (type atelier d’écriture), des productions collectives issues d’ateliers (sous forme de photos, de textes)
  • de sélectionner les productions, les supports montrant l’évolution dans l’apprentissage
  • de les classer
  • de pouvoir les relire, les comparer, les analyser.

Forme : il s’agit d’une pochette dans laquelle l’apprenant y glisse ce qu’il souhaite garder des productions ou des traces de productions individuelles ou de groupe ou de fonctionnement du groupe comme la charte du groupe.

Ressource :

Le portfolio. Au service de l’apprentissage et de l’évaluation
Bruce Tone, Roger Farr
Chapitre Quels types de documents insérer dans le portfolio ? pp. 45 à 47, 156 à 167, et 178
Chenelière Didactique, 1998
Temps d’arrêt, j’évalue mon travail, notre travail

Objectifs : en se basant sur l’analyse des fiches constituées dans Au jour au jour et Ce que je garde de mon travail, de notre travail, cette partie est destinée à faire le point et à dresser un bilan à des moments précis de la formation, concernant le processus d’apprentissage et les compétences développées et les savoirs abordés en observant, analysant et identifiant :

  • les projets travaillés, les sujets abordés, les thèmes travaillés
  • les nouveaux apprentissages dans les langages fondamentaux : écrit, oral, maths, numérique, autres…
  • les modalités de travail choisies (presse, jeux de rôle…)
  • les objectifs et ce qui reste à apprendre
  • la dynamique de groupe et en quoi le groupe est moteur d’apprentissage
  • comment j’apprends, ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et ce dont j’aurais besoin
  • les effets de la formation dans la vie.

Forme : trois types de formalisation sont proposés :

  • une formalisation à partir de questions :
    • Ce que j’ai appris
    • Ce que je retiens
    • Comment
    • Cela me sert à
    • Ce que j’arrive bien à faire
    • Ce qui m’est difficile
  • une formalisation à partir d’un schéma en araignée.
    Celui-ci peut être reproduit autant de fois que nécessaire. Utiliser l’outil « toile d’araignée » demande de déterminer ce qui va être évalué. Pour cela, il sera nécessaire de donner un nom aux lignes qui partent du centre vers l’extérieur et de définir des indicateurs qui permettront de se positionner (de très insatisfait à très satisfait, de débutant à niveau 5 alpha).
    Ce travail se fait en coévaluation, le formateur amenant les apprenants à objectiver ce qu’ils indiquent comme acquis, en se basant sur l’observation des traces, en clarifiant les critères d’évaluation, en précisant les indicateurs.
  • une fiche consacrée aux effets des apprentissages dans la vie de l’apprenant composée de deux items :
    • Ce que j’utilise dans ma vie
    • Ce que cela change pour moi

Mon carnet de bord - Pistes bibliographiques

Des exemples de pratiques d’évaluation continue et formative.

Afficher / masquer les pistes bibliographiques

Cadre écossais pour la maîtrise de l’écrit et du calcul
p. 88
Collectif alpha, 2007
Faire connaissance et participer. 1001 idées pour lancer une formation en alphabétisation
Thierry Pinoy, Catherine Stercq, Joëlle Dugailly, Natacha Mangez, Muriel Desbois, Anne Loontjens
Démarches 14 et 15
Collectif alpha, 2010
Journal de l’alpha n0 165 : L’évaluation formative
Trois récits de pratiques, pp. 9, 16, et 30
Lire et Écrire Communauté française, 2008
Le projet sans la plume
Marie-Claude Mouillet, Dominique Barberet
p. 174
Qui plus est, 2005
Évaluer sans noter. Éduquer sans exclure
Chapitre 13, Une évaluation au service de l’inclusion : la lettre d’apprentissage
Mélanie Noesen, Kerstin Hopp
Chronique sociale, 2015
Atelier d’écriture pour la formation d’adultes
Alain Héril, Dominique Mégrier
Fiche 34
Retz, 2000
Le parcours des progrès. Petit guide
ALBSU
Le portfolio. Au service de l’apprentissage et de l’évaluation
Bruce Tone, Roger Farr
L’évaluation des habiletés langagières, p. 73
Pour amener les élèves à s’auto-évaluer, p. 79
Rencontres individuelles, pp. 88, 90, 98, 99, 109
Mes stratégies, p. 158
Mes progrès, p. 169-171
Bilan, analyse objectifs et progrès, p. 172
Evaluation d’une production écrite, pp. 173, 175
Stratégies de lecture, p. 77
Grilles évaluation lecture écriture, pp. 189-192
Rencontres individuelles, p. 179-181
Chenelière Didactique, 1998
L’évaluation des apprentissages… en alpha populaire
Franklin Midy
RGPAQ, 1992
Pratiquer l’évaluation formative dans un cours d’alphabétisation
Sylvie-Anne Goffinet
Commission évaluation Lire et Écrire, 1989

Mes compétences, mes savoirs, mes positionnements

Mes compétences, mes savoirs, mes positionnements – Démarches

Évaluer les effets


Mes compétences, mes savoirs, mes positionnements – Objectifs

Objectif : donner à l’apprenant un outil pour pouvoir situer ses apprentissages à partir de référentiels, de normes externes.

Forme : cette partie est constituée :

  • d’un schéma en araignée
    Le formateur organise des épreuves dont les critères d’évaluation ont été construits avec les apprenants. Il peut utiliser les épreuves du test de positionnement Alpha ou du test FLE ou d’autres tests compatibles avec notre approche.
  • d’une pochette où l’apprenant peut y conserver les résultats du test de positionnement en alpha ou d’autres types de tests qu’il passera pendant son parcours.

Mes documents administratifs et mes documents officiels

Mes documents administratifs et mes documents officiels – Objectifs

Objectifs : cette partie vise à organiser les documents susceptibles d’être rendus publics, les documents officiels, ceux attestant du parcours de formation ou professionnel, comme les attestations, certificats de formation, le CV, le règlement d’ordre intérieur…

Forme : il s’agit d’une pochette dans laquelle l’apprenant range ses documents.
Démarche pour apprendre à classer.

Avec le soutien de :

Union européenne
Fonds social européen