Maintenance du site de Lire et Écrire.
Ce mercredi 18 juillet, notre site web sera temporairement inaccessible à partir de 10h.
Veuillez nous excuser pour ce désagrément.

Accueil > Wallonie > Mission de coordination > Sensibilisation et partenariats > Anciens projets > Régie des quartiers

Régie des quartiers

En 2008, Les Régionales de Lire et Écrire ont développé avec les Régies des quartiers inclues au sein du Fonds du Logement des Familles nombreuses de Wallonie (FLW) un partenariat d’une durée d’un an. Le FLW est chargé par décret de la coordination des régies des quartiers. Il s’est fixé, entre autres, comme objectif, d’aborder, avec l’ensemble des régies des quartiers, la question de la lutte contre l’illettrisme. En effet, bon nombre de stagiaires terminent leur formation en régie sans acquérir les bases suffisantes pour gérer leur quotidien, accéder à un emploi, s’engager en formation qualifiante.

L’objectif du partenariat était de sensibiliser les ouvriers compagnons et les médiateurs sociaux au sein des Régies des quartiers. La sensibilisation fut donc menée sur la problématique de la maîtrise insuffisante de l’oral et/ou de l’écrit en français et des règles élémentaires en calcul pour les stagiaires. Concrètement, le Fonds du Logement wallon et les Régionales de Lire et Écrire ont organisé des demi-journées de sensibilisation à travers toute la Wallonie. De Namur à Liège, de Charleroi à Hornu en passant par Huy. Ces sensibilisations ont rencontré un vif succès. Plus particulièrement, les responsables de projets chargés de la sensibilisation au sein de Lire et Écrire ont abordé la question de l’illettrisme à partir des pratiques et besoins des stagiaires des régies. Partant du quotidien des ouvriers compagnons et des médiateurs sociaux, divers thèmes ont été approfondis tels que la prise de conscience de l’importance de la maîtrise de la lecture et de l’écriture pour les publics notamment en matière d’emploi ou de formation future. Durant la sensibilisation, des débats ont été menés sur le « comment » reconnaître les besoins en alpha de ces publics ou encore sur le comment faire émerger un projet d’alphabétisation à partir des besoins particuliers. Ces séances se clôturaient généralement par l’identification des besoins concrets des régies. À l’issue de ce projet, au-delà de la sensibilisation des médiateurs sociaux et des ouvriers compagnons, de nouvelles pistes d’actions se sont dessinées comme une formation à l’attention des accompagnateurs sociaux sur le test de positionnement ou encore le développement d’actions plus spécifiques, en fonction des besoins sous-régionaux.