Accueil > Publications > Séminaire Comment s’emparer des nouvelles technologies

11 janv 2019

Séminaire Comment s’emparer des nouvelles technologies

Supports de présentation

Le 29 novembre 2018, Lire et Écrire Communauté française organisait le séminaire Comment s’emparer des nouvelles technologies. Jusqu’où et avec quels points de vigilance avec des publics analphabètes ou peu scolarisés.

Voici les supports de présentation des différents intervenants.

Et si on essayait de mieux connaître les usages des TIC par les personnes peu scolarisées ?
Compilation des études belges et européennes qui traitent de la question.
Par Aurélie Leroy, attachée au service analyse et études de Lire et Écrire Communauté française.
Quels usages des TIC par les personnes peu scolarisées
Aurélie Leroy, Lire et Écrire Communauté française.
Comment le téléphone portable est-il utilisé par les personnes en formation d’alphabétisation ?
Outil de communication orale à distance ou support de correspondance écrite ? Est-il une aide pour parler, lire, écrire au quotidien ? De quelles langues orales et écrites s’agit-il ? Est-ce un support pour apprendre ces langages ? Fait-il partie des supports pédagogiques des formateurs ?
Une réflexion menée par l’équipe de Lire et Écrire Verviers et présentée par Françoise Pièrard, l’une de ses formatrices.
Comment le téléphone portable est-il utilisé par les personnes en formation d’alphabétisation
Françoise Pièrard, Lire et Écrire Verviers.
Les TIC, je vous aime… Moi non plus
À travers un jeu de questions réponses, deux formatrices et une coordinatrice pédagogique dialoguent sur l’ambiguïté qu’elles vivent entre envie de se lancer et réticences, sur les potentialités et les a priori négatifs, les impacts que l’on imagine sur leur rôle de formateurs, leurs compétences…
Par les formatrices Fanny de Weeze et Anne Brumagne, et la directrice pédagogique du pôle ISP, coordinatrice au sein du CFS d’un projet Erasmus+ de formation d’aide à domicile, Corinne Terwagne.
Les TICE, je vous aime… Moi non plus !
Fanny de Weeze, Anne Brumagne et Corinne Terwagne, CFS.
Le jeu vidéo, c’est ce qui détourne les jeunes de l’apprentissage… des heures et des heures perdues à jouer ?
Et si on prenait le pas inverse et cherchions à comprendre et utiliser le jeu vidéo comme outil d’apprentissage actif, participatif et ludique ? Qui l’utilise ? En quoi met-il le jouer en confiance ? En quoi privilégie-t-il un rapport positif à l’erreur ?
Par Julien Annart, Gaming Project Manager à la FOr’J (Fédération de maisons de jeunes et organisations de jeunesse)
Note de Lire et Écrire : plutôt que de vous proposer le support de présentation, voici une brochure – coordonnée et rédigée par Julien Annart – issue d’un partenariat entre FOr’J et Quai10.
Jeux vidéo et éducation
Ateliers de pédagogie (vidéo)ludique
Pour aller plus loin sur les jeux vidéos :