Accueil > Publications > Sur la recherche en éducation permanente/populaire

11 avri 2016

Sur la recherche en éducation permanente/populaire

Analyses rédigées dans le cadre de la formation à la recherche en Éducation permanente

En 2014-2015, à l’invitation du Collectif formation société (CFS), une trentaine de personnes issues d’associations diverses se sont réunies pour dix journées de formation autour d’une question commune : quelles seraient les caractéristiques d’une recherche en éducation permanente – populaire ? Plusieurs travailleurs de Lire et Écrire Bruxelles ont participé à cette démarche de réflexion et d’analyse. Voici les contributions de certains d’entre eux à la publication collective réalisée en fin de formation.

La recherche en éducation populaire : une recherche « permanente »

Magali Joseph, in Contribution au débat no 5, Sur la recherche en éducation permanente/populaire, Collectif formation société, 2016.

Suite à la formation et à mes expériences, je tente ici de me positionner quant à ce qu’est une recherche en éducation populaire, ses écueils, ses méthodes, ses questionnements et ses potentialités. Comme la pensée évolue au gré du vécu, des lectures, des rencontres (…), cette tentative de positionnement pourrait donc être différente demain, dans trois mois, six mois, un an… C’est bien en cela que l’on peut parler de recherche « permanente ».

Le chercheur en éducation populaire : un lanceur d’alerte ? La démarche de recherche au service des droits collectifs présents et futurs

Hugues Esteveny, in Contribution au débat no 5, Sur la recherche en éducation permanente/populaire, Collectif formation société, 2016.

Régulièrement, les acteurs de l’éducation permanente déclarent que le travail avec les publics doit toujours partir de ce qu’ils vivent. Dans ces conditions, comment parler de mesures qui n’ont pas encore produit leurs effets, ou qui sont en voie d’être adoptées ou simplement portées par des courants conservateurs, des groupes d’intérêts influents ? Faut-il attendre que les publics vivent les effets de ces mesures pour enfin pouvoir travailler sur elles ?

L’accueil et l’orientation des personnes analphabètes en Région bruxelloise : une question de recherche

Maria Herraz, in Contribution au débat no 5, Sur la recherche en éducation permanente/populaire, Collectif formation société, 2016.

Dans cet article, nous faisons l’hypothèse que les pratiques d’accueil et d’orientation du public ainsi que celles des travailleurs sociaux sont largement inspirées des politiques d’activation sur le public.
Ce travail de réflexion est le fruit de lectures diverses mais aussi de ma propre expérience et de celles des autres agents d’accueil de Lire et Écrire Bruxelles. J’ai été, en effet, agent d’accueil depuis 2008 à Schaerbeek et je suis actuellement coordinatrice de la Mission « Accueil et Orientation » de Lire et Écrire Bruxelles.

La reprise d’études des adultes, entre normation et émancipation

Renaud Maes (CFS) et Amadou Ba, in Contribution au débat no 5, Sur la recherche en éducation permanente/populaire, Collectif formation société, 2016.

L’objet de cette analyse est d’étudier les « ambivalences » qui se jouent dans le dispositif de soutien à la reprise d’études organisé par CFS en partenariat avec Lire et Écrire Bruxelles tentant, autant que faire se peut, d’identifier les éléments qui font « basculer » le pendule de torsion entre normation et émancipation dans le sens de l’émancipation ; et, partant de là, de dégager quelques pistes pour l’action.