Jusqu’au 19 avril 2020, toutes nos activités en contact avec le public sont annulées ou suspendues.
Plus d’infos…

Accueil > Le Mouvement > Campagnes > Journée internationale de l’alphabétisation : 8 septembre 2013 > Journée internationale de l’alphabétisation – 8 septembre 2013

Journée internationale de l’alphabétisation – 8 septembre 2013

Un marché de l’emploi à la dérive

Défilé des phrases « L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ! », « Si tu veux bosser, y’a qu’à… » et « Du boulot ? Qui cherche trouve ! »

Pour attirer l’attention du grand public et des pouvoirs publics, Lire et Écrire joue la carte de la provocation en détournant trois lieux communs :

  • « Du boulot ? Qui cherche trouve ! »
  • « Si tu veux bosser, y’a qu’à… »
  • « L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt »

En effet, pour les personnes en difficulté de lecture et d’écriture qui recherchent un emploi (mais sans doute pas uniquement celles-là), il est faux d’affirmer que seule la volonté compte pour dénicher un travail, ou qu’il faut se lever tôt pour mettre toutes les chances de son côté, ou encore, qu’il suffit de chercher de l’emploi pour le trouver. Pourquoi est-ce faux ? Car simplement, le plein emploi c’est fini.

Les politiques actuelles de mise à l’emploi semblent pourtant ignorer cette réalité et font peser la responsabilité du chômage sur bon nombre de personnes sans emploi.

Lire et Écrire le constate depuis longtemps, l’accès à l’emploi est encore plus difficile pour les personnes en difficulté de lecture. Ces personnes ont pourtant de nombreuses compétences pour exercer un travail mais celles-ci ne sont en général pas reconnues, ni validées.

La société actuelle est une société de plus en plus lettrée et, au travail comme ailleurs, les exigences en matière de lecture et d’écriture sont à la hausse. Mais aujourd’hui, le problème n’est pas là. Ce qui a changé aujourd’hui, c’est que les exigences de qualification à l’embauche augmentent de manière souvent infondée sans lien véritable avec le travail demandé, si bien que les exclusions envers les personnes en difficulté de lecture et d’écriture se renforcent.

C’est cette injustice que nous dénonçons avec force.

Nous ne pouvons accepter que la société exclue deux fois les personnes analphabètes : une première fois de par les conditions économiques actuelles et une seconde fois du fait de leurs difficultés avec l’écrit.

30 ans de Lire et Écrire

Chaque année, lors de la Journée internationale de l’alphabétisation, Lire et Écrire lance une grande campagne médiatique pour rappeler la persistance de l’analphabétisme et l’urgence d’en combattre les causes et d’y apporter des solutions. Aujourd’hui encore, en Fédération Wallonie-Bruxelles, une personne sur dix est en grande difficulté face à l’écrit.



Les sets de table

Lire et Écrire fête cette année ses 30 ans. Notre association peut globalement dresser un constat positif en ce qui concerne les avancées réalisées dans le secteur de l’alphabétisation : de nouveaux acteurs ont vu le jour, le personnel s’est professionnalisé et la question de l’analphabétisme est mieux prise en compte par les autorités publiques. [1]

Pour sa 30e campagne du 8 septembre, Lire et Écrire tire néanmoins la sonnette d’alarme et constate que, sur le terrain, les apprenants en alphabétisation connaissent des difficultés socio­économiques importantes.

Cette année, Lire et Écrire a décidé de dénoncer l’exclusion de plus en plus forte que vivent les personnes en difficulté avec l’écrit dans de nombreuses sphères de la société, et principalement celle de l’emploi. [2]

Une campagne en Wallonie et à Bruxelles

Pour cette campagne, Lire et Écrire a conçu 3 outils :

  • des sets de table
  • des cartes postales
  • des affiches.

Ils reprennent chaque fois les 3 slogans.

Durant la semaine suivant le dimanche 8 septembre 2013, les 45 000 sets de table, 25 000 cartes postales et 600 affiches seront distribués gratuitement dans de nombreux services publics, entreprises, institutions politiques, organismes culturels de Wallonie et de Bruxelles.

Ils serviront aussi de support de discussion lors de différentes manifestations culturelles ou politiques organisées par Lire et Écrire (petits déjeuners politiques en province de Namur et du Brabant wallon) ou auxquelles celle-ci participera (fêtes de la solidarité à la citadelle de Namur, marché de Mons, brocante de Froyennes, etc.).

Une campagne d’affichage dans 11 lignes de trams et bus bruxellois sera également mise en place du 3 au 16 septembre.

En savoir plus

Liste des activités organisées dans les différentes régions.

Documents

Journal de l’alpha no 189 : L’État social actif : Où conduit l’activation et quels enjeux pour l’alpha ?

Journal de l’alpha no 190 : 30 ans d’alpha : Quelles évolutions ? Quels acquis ? Quels enjeux pour l’alphabétisation en Fédération Wallonie-Bruxelles ?

Supports de campagne :

Communication à la presse (PDF).

Contacts

Presse : Cécilia Locmant - Tél. 02 502 72 01 - GSM 0474 33 85 60 - cecilia.locmant@lire-et-ecrire.be

Direction : Sylvie Pinchart - Tél. 02 502 72 01 - GSM 0490 42 54 63 - sylvie.pinchart@lire-et-ecrire.be


[1Lire et Écrire dresse le bilan des actions du secteur dans le Journal de alpha no 190 (septembre 2013), intitulé : « 30 ans d’alpha : Quelles évolutions ? Quels acquis ? Quels enjeux pour l’alphabétisation en Fédération Wallonie-Bruxelles ? »

[2Lire et Écrire s’est penché sur cette question dans le Journal de alpha no 189 (juin 2013) : « L’État social actif : Où conduit l’activation et quels enjeux pour l’alpha ? »