Accueil > Bruxelles > Formations et accompagnement pour le secteur > Formations continuées > Communication interculturelle dans le contexte d’apprentissage du (...)

Communication interculturelle dans le contexte d’apprentissage du français

Me 17, Je 18 et Ven 19 février 2021

Une formatrice Alpha/FLE raconte :
« Pour le voyage de 2017, nous avions 62 apprenant.e.s inscrit.e.s. Nous avions loué 2 autocars. Lors du départ, seules 41 personnes se sont présentées… nous avons dû annuler l’un des bus sur place… Une fois que l’on s’engage, il faut assumer ses engagements…C’est un manque de respect de s’inscrire et ne pas se présenter. »

Comment les différences culturelles dans un groupe d’apprenant.e.s aux origines multiples peuvent-elles être traitées comme des avantages, des « atouts » et non comme des inconvénients ou des obstacles ?
Comment traiter les possibles tensions entre les religions et ses déclinaisons pratiques (rapport homme-femme ; prières ; foulard ;…) de certain.e.s apprenant.e.s et l’émancipation prônée par Lire-et- Écrire et par d’autres organisations d’Alpha/FLE ?
Quelle posture et quelles pratiques en tant que formatrice, formateur, sont les plus indiquées face à un public multiculturel ? Comment construire une démarche interculturelle dans les relations d’apprentissage de la langue ?
Nous vous proposons une formation de 3 jours pour travailler ensemble ces questions, et identifier des pistes d’action qui permettraient de renforcer nos pratiques de négociation interculturelle dans le cadre de l’apprentissage du français. Il s’agirait, en particulier, d’approfondir ces questions tout à la fois en tant que sujet porteuse/porteur d’une identité personnelle et en tant que formatrice, formateur Alpha/FLE en relation avec un/une/des apprenant.es et apprenant.s de la langue française…

Les objectifs

• Éclairer les réactions et comprendre les mécanismes qui agissent dans la relation professionnelle en situation multiculturelle dans le contexte d’apprentissage du français.
• Initier à une communication interculturelle qui ne concerne pas seulement les relations entre ethnies, mais aussi, les relations entre classes sociales, genres (masculin, féminin) , les relations de pouvoir, les conceptions du savoir dans des contextes pédagogiques d’apprentissage du français pour des personnes adultes de milieux, histoires, vécus, origines, multiples…
• Rechercher des pistes d’action pour une négociation interculturelle entre ce que je suis comme sujet porteur d’une identité personnelle et professionnelle, et ce que l’autre est, dans le processus concret d’apprentissage (les différents rapports formatrice/formateur et apprenant.e.s).

Les contenus

Dans le cadre de cette formation, nous aborderons de manière inductive (à partir des expériences des participant.e.s, à partir de situations concrètes ou chocs culturels) les thèmes de la culture, des identités culturelles et professionnelles, et des relations entre les formatrices, formateurs et apprenant.e.s.
Nous accorderons également une attention particulière aux analyses portant sur les anciennes et nouvelles migrations, ainsi que sur les données culturelles des individus et des groupes que nous envisageons toujours de manière dynamique.
Enfin, lors de cette formation, nous identifierons les ressources dont disposent les professionnels pour comprendre et pour aborder des incidents critiques (chocs culturels).

La méthodologie

La formation s’inspire de la méthode psychosociale d’analyse des chocs culturels de la psychosociologue française Margalit Cohen-Emerique. Cette méthode comprend une phase de décentration (prise de distance vis-à-vis ses identités personnelles, sociales et culturelles pour développer sur soi-même et sur sa pratique un regard éloigné), de compréhension du cadre de référence de l’autre, et de négociation. Nous allions à cette méthode un regard plus sociologique et psychologique afin de prendre en compte les trois pôles de la réalité des personnes : individuelle, sociale et culturelle.
Lors de la formation, nous nous appuyons sur des témoignages, des exemples et des analyses de situations issues de cours d’alphabétisation et de français langue étrangère.

Public

Toute personne intéressée par le contenu de la formation proposée : formateurs débutants ou expérimentés en alphabétisation, coordinateur pédagogique ou directeur de centre d’alphabétisation.

Intervenants

Julia Petri, pédagogue et maître en Éducation au Brésil, formatrice chez ITECO et Jean-Claude Mullens, anthropologue de formation, formateur chez ITECO.

Lieu

ITECO, rue Renkin, 2, 1030 Bruxelles.

Horaire

9h15 à 16h30

PAF

75 €

Inscriptions…

Lire et Écrire Bruxelles est soutenue par :

Union européenne
Fonds social européen
Union européenne
Fonds asile, migration et intégration