Jusqu’au 19 avril 2020, toutes nos activités en contact avec le public sont annulées ou suspendues.
Plus d’infos…

Accueil > Publications > La formation : un projet de (re)construction de soi

La formation : un projet de (re)construction de soi

La recherche-action Se former, se transformer en alpha met en évidence des enjeux identitaires prégnants derrière certains enjeux opératoires énoncés à l’entrée en formation. En effet, sous le désir des apprenants d’obtenir un emploi (un motif d’engagement indéniable pour les apprenants mais qui ne révèle qu’une partie de l’« iceberg »), se cache souvent une volonté de reconquérir une image abimée, déformée par les stéréotypes allant bon train dans la société, une image entachée par le stress de dévoiler un secret : Je ne sais pas lire, ni écrire.

Derrière cette simple phrase se cache une vie. Et dans une vie, il faut en faire du chemin pour se construire. Il faut en faire des choix pour avancer. Il faut d’ailleurs dans certains cas, « se lancer à l’eau » pour passer une étape-clé, qui permettra de faire que ce jour marquera le reste de notre existence : s’engager en formation.

Téléchargez l’article (PDF).

C’est principalement de cela dont nous allons discuter dans cette contribution. La dynamique d’entrée et de maintien en formation correspond souvent à des motifs d’engagement se référant à une notion qu’on utilise actuellement à « toutes les sauces » : celle du projet, de vie pour la plupart, socio­professionnel pour d’autres. Tracer une perspective dans la durée pour s’attacher à un désir, révélateur d’une partie de soi. C’est ainsi, en se détachant d’aspirations extérieures pour revêtir un caractère d’authenticité, que le projet s’allie à une stratégie identitaire porteuse d’engagement pour celui qui « saute le pas ». Du moins, c’est ce que nous souhaitons démontrer dans cette modeste réflexion.

Au sein de cet article, nous aborderons donc les contours de la recherche-action « se former, se transformer en alpha », pour y faire quelques incursions disparates, tout en répondant à plusieurs questions, saisies à travers l’angle particulier de la notion de projet. Nous nous demanderons ainsi : que cache cette notion ? Plus particulièrement, que recouvre-t-elle chez Lire et Écrire ? En quoi est-elle reliée aux motifs d’engagement ? Quels sont les enjeux identitaires et sociétaux qui se dessinent derrière la mise en projet d’une personne en formation ? Et enfin, comment se raccroche-t-elle à une perspective de futur et d’altérité ?

[…]