Jusqu’au 19 avril 2020, toutes nos activités en contact avec le public sont annulées ou suspendues.
Plus d’infos…

Accueil > Publications > Les primoarrivants : qui sont-ils et quelle place ont-ils dans les (...)

Les primoarrivants : qui sont-ils et quelle place ont-ils dans les politiques d’alphabétisation ?

Aurélie Storme, Sonja Mottin, Anne Godenir, « Les primo­arrivants : qui sont-ils et quelle place ont-ils dans les politiques d’alphabétisation ? », 2012

Lire et Écrire compte parmi les personnes inscrites dans ses modules de formation une grande diversité de profils : à côté de personnes belges qui se trouvent aujourd’hui en difficulté de lecture et d’écriture, une large part du public de Lire et Écrire est composée de personnes étrangères ou d’origine étrangère qui, pour la plupart, n’ont pas fait leur scolarité en Belgique et qui ne maitrisent pas, ni en français ni dans aucune langue, les compétences équivalentes à celles du Certificat d’étude de base (CEB).

Ces derniers mois, les débats concernant les politiques d’immigration se sont fait particulièrement intenses en Wallonie, notamment en raison de discussions autour d’un parcours d’intégration pour les primo­arrivants, à mettre en place en Région wallonne, comme en Région bruxelloise. Les différentes positions qui sont adoptées par les acteurs politiques en présence par rapport à ce parcours d’intégration peuvent avoir un impact sur les conditions d’accès des personnes étrangères aux formations en alphabétisation. Avec pour conséquence des limitations au niveau des publics pouvant être accueillis par les opérateurs de formation.

Ce sont ces enjeux qui sont abordés et analysés dans cet article, en passant par une définition des différents publics concernés, un retour sur l’évolution des politiques d’immigration et des politiques d’alphabétisation pour les personnes étrangères et belges d’origine étrangère, ainsi que sur les actions d’alphabétisation déjà menées vis-à-vis de ces personnes par Lire et Écrire, et en terminant par une série de questionnements soulevés par rapport au projet de décret sur le parcours d’insertion des primo­arrivants en Région wallonne.

Télécharger l’article