Accueil > Publications > Lire et Ecrire Wapi : Rapport d’activités 2019

Actu du

Lire et Ecrire Wapi : Rapport d’activités 2019

Présentation d’activités menées en 2019 en Wallonie picarde pour rendre effectif le droit à l’alphabétisation et lutter contre les discriminations liées à l’illettrisme.

Il n’est pas chose aisée que de rapporter en quelques paragraphes ou en quelques pages les activités menées par une ASBL comme la nôtre au cours d’une année entière. Lancée il y a plus de trente ans sur notre territoire par les mouvements ouvriers chrétien et socialiste, si l’aventure « Lire et Écrire » s’est précisée, renforcée et professionnalisée au rythme des projets, expériences et expérimentations, les enjeux poursuivis, eux, n’ont jamais changé. Il s’agit d’une part de permettre aux personnes de s’alphabétiser dans une perspective d’émancipation individuelle et collective ; et d’autre part de dénoncer la persistance de l’illettrisme afin de mobiliser l’ensemble des services publics et des acteurs des sociétés civile et politique pour la prise en compte de cette problématique et des publics concernés.

On l’aura compris, nos enjeux s’inscrivent dans ceux bien plus larges d’une société plus juste et plus solidaire. C’est donc naturellement que nos actions s’articulent aux projets portés par d’autres acteurs militants et œuvrant dans ce sens : pour le droit des femmes, des étrangers, des mal-logés, des exclus, des pauvres, … .

Au-delà de l’alliance objective que nous avons donc à travailler avec les partisans d’un changement de société, la nature-même du phénomène « illettrisme » nous pousse à développer un travail partenarial large et diversifié. En effet, être en situation d’illettrisme, ne pas maîtriser les savoirs de base est souvent synonyme d’exclusion ; et ce dans la plupart des sphères de vie des personnes. Ne pas savoir lire une facture ou un contrat d’abonnement téléphonique peut rapidement mener dans la spirale du surendettement, ne pas savoir écrire un mail ou une lettre de motivation peut fermer la porte de nombreuses opportunités d’embauche ou de formation. Ne pas comprendre un mot dans le journal de classe de son enfant peut entraîner des répercussions néfastes sur sa scolarité. Ne pas savoir calculer un dosage de médicament représente un risque pour la santé. Ne pas discerner le vrai du faux dans des propagandes électoralistes peut pousser à des choix dangereux pour l’avenir de notre société…

Parents, travailleurs.euses, chômeurs.euses, usager.e.s des services publics, consommateurs.trices, électeurs.trices, personnes en exil ou nées en Belgique, … nos publics sont nombreux. Leur point commun : ne pas maîtriser la lecture, l’écriture, les savoirs mathématiques…
Services publics, entreprises, bibliothèques, syndicats, mutuelles, hôpitaux, écoles,… nos partenaires sont nombreux.euses. Leur point commun : une volonté de prendre en compte les personnes en situation d’illettrisme.

Face à une telle diversité de publics et de partenaires. Les actions que nous menons avec eux.elles nécessitent une importante capacité d’adaptabilité et d’agilité afin de répondre au mieux aux besoins identifiés tout en tenant compte des réalités de chacun.e. Sans être exhaustif, le rapport disponible en pièce jointe présente quelques-unes des nombreuses actions diverses et coordonnées que nous avons menées en 2019 afin de rendre effectifs le droit à l’alphabétisation et la prise en compte des personnes qui vivent l’illettrisme en Wallonie picarde.