Jusqu’au 19 avril 2020, toutes nos activités en contact avec le public sont annulées ou suspendues.
Plus d’infos…

Accueil > Le Mouvement > International > Projet PASS : Pratiques et politiques d’alphabétisation > Travailler en alphabétisation sans l’écrit

Travailler en alphabétisation sans l’écrit

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Cet atelier présente les grandes lignes du projet LEIS (Literacy & Equality in Irish Society) dont l’objectif principal est d’utiliser des approches de créativité n’utilisant pas l’écrit pour aborder les questions d’égalité dans l’alphabétisation. Ce projet d’une durée de deux ans (2004-2006) a rassemblé pour la première fois des praticiens issus de la République d’Irlande et d’Irlande du Nord décidés à promouvoir le dialogue autour de la question de l’égalité.

Ces rencontres ont permis aux apprenants de faire part des situations de discrimination qu’ils avaient vécues dans leurs pays respectifs en proie à une forte division politique et religieuse. Au total, plus d’une centaine de formateurs et d’apprenants ont été impliqués dans ce projet qui a été financé par le programme de l’Union européenne pour la paix et la réconciliation ainsi que les gouvernements britannique et irlandais.

Lors du développement du projet, le besoin de soutenir les formateurs est apparu. Dès lors, un guide sur les méthodes de formation basées sur des approches créatives n’utilisant pas l’écrit a été mis au point. Le guide passe en revue cinq méthodes créatives présentées sous les titres : théâtre d’images, contes et histoires, gamelan (un instrument de musique du sud-est asiatique qui permet de développer les compétences de chacun sur base de relations égalitaires), théâtre et arts visuels.

Le guide définit leurs caractéristiques et propose une série d’exercices pratiques à mettre en œuvre avec les apprenants. Le CD-Rom qui accompagne le guide contient une large série de ressources qui peuvent être utilisées par les formateurs. Le CD-Rom propose également les évaluations et les commentaires des formateurs qui ont expérimenté ces méthodologies.

La deuxième partie de l’atelier relate une expérience créative « d’éducation avec l’art » menée par l’Université de Castel Sant’Angelo (UCSA), un des organes de l’Unione Nazionale Lotta contro l’analfabetismo (UNLA).