Accueil > Liège Huy Waremme > Pratiques d’alphabétisation > L’alpha fait son cinéma 2017-2018

13 octo 2017

L’alpha fait son cinéma 2017-2018

Séances à destination des stagiaires en alphabétisation

D’octobre 2017 à mai 2018, Lire et Écrire Liège Huy Waremme propose, environ tous les deux mois en matinée, un film de fiction en version française dont les thématiques permettent d’aborder des sujets d’actualité et d’enrichir le contenu des cours d’alphabétisation.

Programme

Patients, mercredi 25 octobre 2017

De Grand Corps Malade et Mehdi Idir, 2017.

Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens… Bref, toute la crème du handicap.

Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s’engueuler, se séduire mais surtout trouver l’énergie pour réapprendre à vivre.

Patients est l’histoire d’une renaissance, d’un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.

Il a déjà tes yeux, mardi 16 janvier 2018

De Lucien Jean-Baptiste, 2017.

Paul est marié à Sali. Tout irait pour le mieux s’ils arrivaient à avoir un enfant.

Jusqu’au jour où Sali reçoit l’appel qu’ils attendent depuis si longtemps : leur dossier d’adoption est approuvé. Il est adorable, il a 6 mois, il s’appelle Benjamin.

Il est blond aux yeux bleus et il est blanc.

Eux… sont noirs !

Chez nous, vendredi 16 mars 2018

De Lucas Belvaux, 2017.

Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l’aiment et comptent sur elle.

Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales.

À travers le parcours de la jeune femme, le réalisateur belge Lucas Belvaux s’attache à ausculter de près la manière dont fonctionnent les partis d’extrême droite, soulignant comment ils exploitent les régions économiquement sinistrées et la désespérance sociale liée à ce déclin ; comment ils tirent profit du climat anxiogène ambiant ; comment ils s’emploient à lisser leur image ? ; comment ils masquent une idéologie haineuse et raciste en s’appropriant des valeurs démocratiques fondamentales comme la liberté ou la justice sociale ? ; comment, enfin, ils créent de l’empathie en disant partager les difficultés des gens et en se présentant dès lors comme seuls capables d’y apporter de vraies solutions…

Comment j’ai rencontré mon père, lundi 14 mai 2018

De Maxime Motte, 2017.

Dans la famille d’Enguerrand, petit garçon adopté d’origine africaine, rien ne se fait comme ailleurs ! Son père, Eliot, assume si peu d’être un père adoptif qu’il bassine son fils à longueur de journée sur ses origines africaines. Pour sa mère, Ava, Eliot en fait trop : trop aimant, trop étouffant…

Une nuit, Enguerrand croise le chemin d’un migrant, Kwabéna, à la peau noire comme la sienne. Pour lui, c’est sûr, il s’agit de son père biologique ! Il décide donc de l’héberger dans sa chambre, à la grande surprise de ses parents…

De péripéties en rebondissements, l’aventure pourrait bien souder la famille comme jamais.

Infos pratiques

Réservé au public en formation dans les associations d’alphabétisation de Liège Huy Waremme.

Au cinéma Sauvenière
place Xavier Neujean
4000 Liège

Rendez-vous à 9h15.

PAF : 4,60 € ou 1,25 € (Article 27). Paiement sur place.

100 places disponibles par séance.

Inscriptions : voir page 2 du programme des formations continuées.

Renseignements : Anne Dauby, anne.dauby@lire-et-ecrire.be

Fiches pédagogiques

Pour presque toutes les projections, une fiche pédagogique a été réalisée et sera mise à disposition des formateurs qui inscriront leur(s) groupe(s) à une ou des séance(s) proposée(s) par le ciné-club.

Pour la plupart, les fiches pédagogiques sont coconstruites au sein du groupe Image et Interculturel de Lire et Écrire Bruxelles.

Il nous parait essentiel que les formateurs prennent le temps de visionner le film sélectionné avant la date de la projection pour que l’activité « cinéma » fasse partie intégrante de leur cours d’alphabétisation et s’assurer que le contenu du film et son niveau de langage conviennent à leur groupe.

Si ce projet a pu voir le jour, c’est grâce au soutien de Lire et Écrire Bruxelles et au partenariat fructueux avec les Grignoux, cinéma Sauvenière.