Accueil > Communauté française > Formations > Université de printemps 2018 > L’atelier d’écriture en alpha

L’atelier d’écriture en alpha

5 jours à l’Université de printemps 2018

Du 9 au 13 avril 2018 à l’Université de printemps 2018 de Lire et Écrire.

Tous capables de penser, donc tous capables d’écrire : une illusion ? Une utopie ? ou des propositions concrètes ?

L’écriture est plus que jamais le pouvoir de quelques uns. Pourrait-il devenir celui de tous ?

Les centres de formation et leurs formateurs sont de plus en plus sous pression pour que les apprentissages liés à l’écrit soient « efficients » ; pour que les apprenants deviennent « employables » et performants sur leurs lieux de travail.

L’écriture est pourtant aussi un formidable lieu d’humanité, un lieu de partage de l’expérience et de la pensée.

Quels seraient alors les inducteurs à chercher, les démarches à créer, les conditions à inventer pour que cet accès à l’écriture soit enfin possible pour les adultes en alphabétisation ?

Comment, inscrit dans la formation en alphabétisation, un atelier d’écriture pourrait-il soutenir la reprise de confiance en soi, une meilleure maitrise de la langue et permettre la construction collective de projets ?

Objectifs et contenu

Nous aborderons l’atelier d’écriture comme un espace de création où chacun y apporte sa pierre :

  • L’atelier d’écriture comme lieu de croisement des expériences particulières et des faits de l’Histoire : comment dépasser le « je » et aller vers le « nous » ?
  • L’atelier d’écriture comme lieu de regard renouvelé sur la langue et ses normes : qu’est-ce que nous offre la langue et son cadre pour nous dire ?
  • L’atelier d’écriture comme lieu de construction de valeurs : comment nos pratiques peuvent soutenir nos valeurs ?
  • L’atelier d’écriture comme lieu d’analyse et de compréhension : qu’est-ce qu’apprendre veut dire ?

Nous nous appuierons sur les outils d’écriture développés par les écrivains et poètes, mais aussi par des protagonistes de l’Éducation populaire et de l’Éducation nouvelle.

Nous entrerons dans le travail de plasticiens, pour penser avec nos groupes des moyens de contourner l’obstacle de l’accès à l’écriture, pour inventer des chemins pour la rendre accessible.

Nous travaillerons :

  • Le rapport au savoir et à la création en lien avec la notion d’empathie
  • Le rapport entre pédagogie et didactique
  • Le lien entre savoirs et imaginaire
  • La notion de norme et d’usage
  • Le passage par « le faire », la fabrication
  • Une réflexion sur l’évaluation

Modalités pédagogiques

Les ateliers proposés seront tour à tour écritures effervescentes et lectures diverses, productions de récits, passage par la poésie, montage de dispositifs et détour par d’autres codes (arts plastiques, musiques).

Chaque atelier sera suivi d’une analyse réflexive, moment d’évaluation et de construction du sens de l’activité.

En fin de semaine, un temps sera réservé pour penser collectivement le réinvestissement de la formation.

Public

Formateurs, animateurs, sensibilisateurs, coordinateurs, agents d’accueil, travailleurs sociaux, etc.

L’atelier peut accueillir entre 12 et 20 personnes.

Intervenante

Pascale Lassablière :

  • Créatrice et animatrice d’ateliers d’écriture au sein des ateliers Mots’Art.
  • Action dans l’éducation populaire, en milieu carcéral, dans la formation d’adultes et de professionnels de la formation (alphabétisation) et de l’enseignement (Rencontres pédagogiques d’été avec CGé).
  • Action avec le GBEN (Groupe belge d’Éducation nouvelle). Membre du LIEN (Lien international d’Éducation nouvelle).

Infos générales et inscriptions…

Plus d’infos sur l’Université de printemps 2018 de Lire et Écrire.