Accueil > Publications > Journal de l’alpha 170 : Quelles revendications pour l’alpha ? (septembre (...)

28 août 2009

Journal de l’alpha 170 : Quelles revendications pour l’alpha ? (septembre 2009)

Chaque année, le 8 septembre, Journée internationale de l’alphabétisation, est pour Lire et Écrire l’occasion de rappeler l’enjeu principal de ses revendications : que toute personne qui le souhaite puisse trouver, près de chez elle, une offre d’alphabétisation de qualité.

De nombreux apprenants se sont mobilisés, avec le soutien de leurs associations, pour préciser ce qu’est une offre d’alphabétisation de qualité librement choisie : Quelle formation des adultes voulons-nous défendre ? Ce que nous avons à vous dire. Et pour témoigner de leurs difficultés, exprimer leurs revendications et les diffuser.

Ce qui nous mène directement aux questions de l’insertion, de l’exclusion, de la contrainte… du travail et de l’emploi. Et à un autre enjeu fondamental, sans lequel nos actions n’ont pas de sens : l’enjeu de participer à la construction d’une société qui cesse de produire des exclusions, qui permette à tous de vivre dans la dignité, qui garantisse à chacun une réelle sécurité d’existence sans laquelle aucun projet de formation n’est possible.

Les questions de la contrainte et de la politique d’accompagnement des chômeurs sont au cœur des préoccupations des apprenants, des formateurs, des associations, des mouvements ouvriers et des fédérations d’insertion socio­professionnelle. Les pistes organisationnelles et pédagogiques pour favoriser l’accès de tous à l’alphabétisation vont toutes à l’encontre des tendances lourdes des la plupart des politiques publiques actuelles : contraintes bureaucratiques qui excluent les plus fragiles ou exacerbent la résistance aux politiques normalisatrices, pression sur des temps courts et linéaires de formation alors que l’on est face à des processus longs et des chemins de traverse, espaces et dispositifs cloisonnés, programmes et contenus imposés méconnaissant les compétences buissonnières et instrumentalisant les formateurs comme contrôleurs de savoirs et de savoir-faire standardisés.

Dans sa volonté de mettre fin à l’analphabétisme et à l’illettrisme, Lire et Écrire se trouve encore confrontée à deux autres enjeux.

D’une part, l’enjeu de participer à la construction d’une école de la réussite qui garantisse l’acquisition effective et la certification des apprentissages de base au sortir de l’enseignement primaire.

D’autre part, l’enjeu de contribuer à une solidarité internationale qui soutienne le développement des pays du Sud et le développement de partenariats notamment dans les domaines éducatifs, culturels et de l’alphabétisation.

Ce journal témoigne de ce sur quoi l’association Lire et Écrire se mobilisera, ce qu’elle défendra et ce à quoi elle sera attentive au fil des jours.

Téléchargez ce numéro (PDF).

Sommaire

Dossier : Quelles revendications pour l’alpha ?

  • Édito :
    Pourquoi revendiquer ? Les enjeux de l’alpha

    Catherine Stercq – Coprésidente de Lire et Écrire Communauté française
  • Liberté d’apprendre… apprendre pour la liberté
    Manifeste pour une alphabétisation émancipatrice

    Anne Loontjens – Collectif Alpha,
    pour les participants et les animateurs d’Atelec Lettres pour l’être, du Collectif Alpha, d’Elhuyar, de Lire et Écrire Hainaut occidental, de Lire et Écrire Suisse romande et du North Lanarkshire Council
  • Participation des apprenants au cahier de revendications sur l’alpha pour les élections régionales wallonnes
    Cécilia Locmant – Lire et Écrire Communauté française
    Véronique Dupont – Lire et Écrire en Wallonie
    Avec la collaboration de Anne Godenir – Lire et Écrire Hainaut occidental
    Véronique Antonutti, Delphine Hubert et Nathalie Rozza – Lire et Écrire Centre-Mons-Borinage
    Pascale Hilhorst – Lire et Écrire Verviers
    Benoît Lemaire – Lire et Écrire Luxembourg
  • Un cahier de revendications sur l’alpha pour les élections régionales wallonnes
    Les revendications de Lire et Écrire en Wallonie

    Véronique Dupont et Anne-Hélène Lulling – Lire et Écrire en Wallonie
  • Pour une politique globale de formation en alphabétisation qui couvre tous les publics
    Véronique Dupont et Anne-Hélène Lulling
  • Quelle place pour le public d’origine belge dans les actions d’alphabétisation ?
    Recherche menée par Charles Duchène et Catherine Stercq : La place et la participation effective des populations d’origine belge aux formations d’alphabétisation en Région bruxelloise
    Présentée par Sylvie-Anne Goffinet – Lire et Écrire Communauté française
  • Pour une politique de coordination harmonisée de l’alphabétisation à Bruxelles comme en Wallonie
    Anne-Chantal Denis – Lire et Écrire Bruxelles
  • Obligation ou droit de se former ?
    Isabelle Demortier – Lire et Écrire Verviers
  • Chômeur « exemplaire » recherche emploi
    Deux groupes en formation à Tournai et Leuze et Marilyn, leur formatrice – Lire et Écrire Hainaut occidental
  • Quelle politique d’accompagnement des chômeurs à Bruxelles ?
    • La position de la FeBISP sur la politique d’activation
      Note résumée par Sylvie-Anne Goffinet – Lire et Écrire Communauté française
    • Mémorandum de la FeBISP : le volet revendications
  • Pour améliorer la qualité de l’insertion socio­professionnelle en Wallonie
    Le Mémorandum de l’Interfédé

    Résumé par Sylvie-Anne Goffinet
  • Pour une école plus juste pour tous
    La pétition de la Plate-forme contre l’échec scolaire
  • Changer l’École pour plus d’égalité
    CGé soumet ses propositions