Accueil > Le Mouvement > Actualités > Le 27 septembre, on refait l’École !

23 juillet 2015

Le 27 septembre, on refait l’École !

Pour une transformation radicale de l’École

L’après-midi du dimanche 27 septembre 2015, auront lieu des ateliers participatifs dans une quinzaine de villes en Belgique francophone.

À l’initiative de Tout autre chose (dont Lire et Écrire est signataire), ils sont organisés en collaboration avec la Plateforme contre l’échec scolaire (dont Lire et Écrire est membre), la Fédération des étudiants francophones et le Comité des élèves francophones.

Ces ateliers aboutiront, en janvier 2016, à la publication d’un manifeste et à la décision d’une stratégie pour faire advenir un tout autre système éducatif.

Les inscriptions sont ouvertes à tous.

Plus d’infos et inscription…

Le communiqué de Tout autre chose :

Le 27 septembre, on refait l’École !

Pour une transformation radicale de l’École

Le dimanche 27 septembre après-midi, Tout Autre Chose, avec la FEF, le CEF et la Plateforme contre l’échec scolaire, organise des ateliers participatifs dans une quinzaine de villes. Ces ateliers ouvriront un processus qui devrait aboutir, en janvier 2016, à la publication d’un manifeste et à la décision d’une stratégie pour faire advenir un tout autre système éducatif.

Plus d’infos et inscription sur le site de Tout Autre Chose et ci-dessous.

Le projet

Ce que veulent les initiateurs du projet :

  • Sortir d’une logique de réforme d’une institution scolaire usée et promouvoir des transformations radicales.
  • Ne pas se résoudre à l’émiettement progressif de l’institution scolaire en écoles de plus en plus différenciées, ni se contenter de créer quelques écoles correspondant à leurs valeurs, mais vouloir une École commune dont toutes les composantes partageraient un socle essentiel de finalités et de pratiques.
  • Faire en sorte que cette nouvelle institution éducative commune ne soit ni compétitive ni élitiste, mais soit au service d’une société démocratique, solidaire, coopérative, écologique, juste, égalitaire, émancipatrice, créative, apaisée et réjouissante (les 10 balises de Tout Autre Chose).

La première étape de l’action comporte trois moments forts :

  • Premiers débats décentralisés (« ateliers participatifs ») le dimanche 27 septembre après-midi. Pour « libérer la parole » et créer des liens.
  • Seconds débats décentralisés en soirée entre le 9 et le 12 novembre. Pour élaborer une première synthèse et approfondir la discussion sur des points de désaccord.
  • Événement à l’échelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles en janvier. Pour présenter un manifeste, proposer des moments de débats et de rencontres, et définir une stratégie d’action.

Le 27 septembre

L’après-midi du dimanche 27 septembre, jour de fête pour la communauté francophone, des ateliers participatifs seront organisés dans une quinzaine de lieux de Wallonie et Bruxelles. Ces ateliers seront ouverts à tous ceux qui veulent transformer l’école dans le sens des balises de Tout Autre Chose. Il ne s’agit pas de forums réservés à des professionnels : étudiants et enseignants, enfants et adultes, sans emploi et cadres, belges et étrangers sont conviés.

Par tables de quatre, avec des interlocuteurs qui changeront au fil de l’après-midi, les discussions porteront sur ce que devrait être l’école pour contribuer à chacune des balises.

Chaque table traitera d’une des balises, en commençant par une première question : Qu’apprendre… pour s’approcher de l’idéal décrit dans la balise ?
Après 40 minutes de débat sur cette question, les groupes de quatre seront recomposés mais chacun continuera à travailler sur la même balise en traitant une seconde question : Avec l’aide de qui apprendre… si l’on veut tendre vers la balise ?
Après ce second round de 40 minutes, un troisième portera sur la question : En compagnie de qui apprendre… si l’on veut converger vers la balise ?

Parallèlement à ces trois temps de débat, une animation sera organisée pour les enfants de moins de 14 ans, les plus grands étant invités à participer eux aussi aux débats.

L’après-midi se clôturera par un moment festif.

S’inscrire.

Par la suite

D’ici janvier 2016
  • En novembre, synthèse des idées du 27 septembre pour les remettre en débat dans chacune des villes où auront eu lieu les ateliers participatifs.
  • En janvier, sur la base des synthèses locales, diffusion d’un manifeste lors d’un événement rassembleur à l’échelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
  • Parallèlement, entre octobre et janvier, rencontres autour d’expériences inspiratrices et d’associations œuvrant à transformer l’éducation.
Au-delà

L’événement de janvier 2016 sonnera le lancement d’une seconde étape. Dès ce jour-là, des groupes de travail réfléchiront aux stratégies d’action : quelles actions mener au niveau local ? quelles revendications prioriser au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles ? quelle stratégie adopter ?