Accueil > Bruxelles > Actualités > Compte-rendu de la matinée-débat à l’Espace Senghor

14 septemb 2015

Compte-rendu de la matinée-débat à l’Espace Senghor

8 septembre 2015, Journée internationale de l’alphabétisation

Le mardi 8 septembre 2015, Lire et Écrire Bruxelles a organisé une matinée-débat autour du film Plongée en Absurdie pour lancer la campagne de sensibilisation du Mouvement en région de Bruxelles-Capitale.

Rosa a été notre fil rouge tout au long de cette matinée.

Hugues Esténeny (coordinateur sociopolitique) a ouvert l’évènement en mettant en perspective les trois dernières années de campagne du Mouvement Lire et Écrire qui se sont construites en écho aux différentes mesures d’activation qui sont souvent incohérentes et particulièrement absurdes pour les personnes en situation d’analphabétisme.

Intervention de Hugues Esteveny 06:03


Lorsque les difficultés de Rosa avec la lecture et l’écriture sont détectées par sa conseillère de l’office régional de l’emploi, celle-ci lui conseille de se rendre dans un Atelier de Recherche d’Emploi pour faire son CV…

C’est Philippe Heinen (coordinateur mission Alpha-Emploi) qui est ensuite intervenu pour nous exposer comment Rosa serait reçue au service Alpha-Emploi, pourquoi elle serait mise en attente pendant trois mois et de quelle façon l’Absurdie touche autant Rosa que les travailleurs de son service.

Intervention de Philippe Heinen 10:48


… puis sa conseillère lui conseille de s’inscrire dans une formation d’alphabétisation.

Anne Brisbois et Francisco Hernando (tous deux coordinateurs mission Réseau) ont dressé le portrait de l’alphabétisation en région de Bruxelles-Capitale. Ils ont décrit, de manière quantitative notamment, la grande diversité des opérateurs de formation en alpha et FLE de base et le manque récurrent de places disponibles en formation.

Interventions d’Anne Brisbois et Francisco Hernando 22:39


Enfin, à la fin du film, Rosa est définitivement exclue du chômage. Elle se tourne alors vers le CPAS…

Stephane Roberti (président du CPAS de Forest) a, d’une certaine façon, raconté la suite du film : d’autres difficultés à venir pour Rosa et, comme pour le Service Alpha-Emploi, une Absurdie qui s’insinue aussi dans les services publics qui n’ont plus les moyens d’accompagner comme ils le souhaiteraient leurs bénéficiaires.

Intervention de Stéphane Roberti 21:20


Un échange-débat a ensuite été mené avec le public constitué de travailleurs du secteur de l’alphabétisation, de CPAS, de coordinations de cohésion sociale, d’étudiants de l’Institut Roger Guilbert, de représentants du Comité de pilotage Alpha au Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles et du Parlement francophone bruxellois…

La matinée-débat s’est clôturée avec un moment collectif et créatif suivi d’un verre de l’amitié.

Un atelier d’écriture s’est déroulé pendant la dernière heure sous forme de voyage de l’Absurdie vers l’Utopie.

À partir de mots noirs, ceux de l’Absurdie, nous avons cherché leurs contraires, chargés d’espoir et de points positifs, les mots verts, que nous avons enrichis de mots rouges, couleur de l’action, de l’énergie, du changement, mots issus de nos pratiques et de nos valeurs.


Ce sont ces mots verts et rouges qui nous ont permis d’écrire, en sous-groupes, nos idées, nos propositions, nos slogans pour changer le destin de Rosa (à découvrir sur le site du Mouvement).